13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 16:43

Un épais brouillard assorti d'une atmosphère extrêmement chargée en particules fines enveloppait samedi le nord et l'est de la Chine, affectant les transports tandis que les personnes fragiles étaient invitées à rester confinées chez elles, selon l'agence Chine nouvelle.

 

pollution-pekin.jpg



Un smog très dense s'était abattu sur Pékin pour la deuxième journée consécutive et devait persister jusqu'à lundi, selon le centre de surveillance de l'environnement de la capitale chinoise.

L'indice de qualité de l'air mesuré par les autorités s'élevait samedi à 456 dans Pékin. L'air est considéré comme bon lorsque cet indice est inférieur à 100.

La Chine, qui comptent beaucoup de villes parmi les plus polluées du monde, a commencé l'an dernier à mesurer la densité dans l'air des particules les plus fines, d'un diamètre de 2,5 microns, qui sont celles qui pénètrent le plus profondément dans les poumons.

Les personnes âgées et celles souffrant de maladies cardiovasculaires et respiratoires, ainsi que les enfants devaient éviter de sortir de chez eux, selon une recommandation des autorités citée par l'agence officielle.



Le brouillard recouvrait de vastes pans du pays. Dans la province orientale du Shandong, 20 autoroutes ont été fermées à cause d'une visibilité réduite à moins de 50 mètres, tandis que 63 vols ont été annulés ou retardés dans la grande ville portuaire de Qingdao (est), affectant 5.000 passagers.

L'édition en ligne du Quotidien du Peuple a de son côté rapporté que le pire indice de qualité de l'air mesurable, soit 500, avait été relevé vendredi dans quatre villes de la province du Hebei, qui entoure Pékin.

Il s'agit de Shijiazhuang, la capitale de cette province, ainsi que de Handan, Xingtai et Hengshui.

 

 


Partager cet article

Published by Gerome - dans Pollution
commenter cet article

commentaires