Le plus grand salon de l'environnement du monde ouvre ses portes

Publié le par Gerome

Travaux sans tranchée, "éponges" pour marées noires, retour au "vrac" pour réduire le volume des emballages: Pollutec, le plus grand salon de l'environnement du monde, a ouvert mardi ses portes à Lyon.

 

Sylvie Fourn, commissaire générale du salon, insiste sur les 250 innovations techniques qui marquent la 24e édition de Pollutec et qui touchent surtout le domaine de l'énergie.

"Ces nouvelles éco-technologies permettent de réduire l'impact sur l'environnement et de faire des économies d'énergie", explique-t-elle en citant notamment les énergies renouvelables comme l'éolien ou le solaire.

Pollutec présente notamment une technique révolutionnaire pour réaliser des travaux sans tranchée. Déjà utilisée dans certains pays comme l'Allemagne et le Canada, elle devrait faire son apparition sur les chantiers français.


Grâce à un système robotisé, cette technique permet de réaliser des forages et travaux souterrains téléguidés, à l'image de la chirurgie, apportant un confort aux riverains des travaux, mais également une économie en personnel et en durée de chantier, tout en réduisant l'impact sur l'environnement.

Autre secteur clé de cette édition, le domaine des mesures et contrôle des polluants, qui présente 25 innovations avec de nouveaux capteurs et pompes pour vérifier la qualité de l'eau et des appareils de mesure de l'air, traquant la poussière, les gaz, les contaminants, la température et l'humidité, à l'extérieur mais aussi à l'intérieur des bâtiments.


PIERRE PONCE POUR ÉPONGER LE PÉTROLE

Le traitement des eaux usées et de l'eau en général, qui représente un marché colossal à l'échelle de la planète, se distingue avec de nouvelles techniques venues, elles, du Moyen-Orient et de Chine.

L'édition 2010 met l'accent sur de nouveaux traitements physico-chimiques et biologiques et des solutions liées à la récupération des eaux de pluie. Un produit biologique à base de pierre ponce permet ainsi "d'éponger" les marées noires.

Le domaine du traitement des déchets est lui aussi une importante source d'innovation.


"On trouve beaucoup de choses liées au retraitement et à la revalorisation des déchets de toutes sortes comme les déchets hospitaliers à risque infectieux, ou encore les médicaments périmés, les pesticides périmés, le métal contenu dans les CD et DVD", explique Sylvie Fourn.

La question des déchets concerne directement celles de la réduction des emballages avec un retour au principe du "vrac" dans la distribution. De nombreux industriels ont ainsi mis au point des systèmes contenants rechargeables qui devraient faire bientôt leur apparition dans la grande distribution.


Les 2.400 exposants venus de 42 pays attendent pendant quatre jours quelque 75.000 visiteurs, essentiellement des industriels ou des responsables de collectivités locales.

 


Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article