Les AMAP (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne)

Publié le par Gerome

amap_940x705.jpg

 

Les AMAP font partie des alternatives aux modes de consommation actuels.Une AMAP est une association pour le maintien de l’agriculture paysanne. Cela consiste en un partenariat entre une ferme locale et un groupe de personnes qui désire consommer autrement et soutenir une agriculture de proximité, socialement équitable et écologiquement saine, dans un esprit de coopération. L’AMAP est basée sur un système de distribution de « paniers » composés des produits de la ferme biologique.


C’est un contrat solidaire, élaboré en commun par ce groupe et le maraîcher. Il définit l’engagement financier des consommateurs, qui payent à l’avance une part de la production sur une période définie par le type de production et le lieu géographique.

Ce système fonctionne donc sur le principe de la responsabilisation du consommateur et de la confiance.

 

Ce qui distingue les AMAP d’autres formules de “panier bio” ou “panier paysan”, c’est le respect des 6 engagements suivants :

    * Côté consommateur
          o l’engagement financier à travers l’achat à l’avance d’une partie de la récolte sur une période donnée,
          o l’engagement économique et moral à travers la solidarité avec l’agriculteur dans les aléas de la production,
          o l’engagement associatif par leur participation à la vie de la structure.

    * Côté producteur
          o l’engagement technique et économique de fournir des produits de qualité,
          o l’engagement associatif de s’investir dans la vie du groupe (rôle pédagogique, animation, information…),
          o l’engagement d’assurer une transparence sur la vie de leur exploitation (situation économique, origine des produits, méthodes de production).

 

De par ces engagements réciproques, chaque AMAP offre de nombreux avantages : 


Une alimentation saine et un environnement préservé : les produits sont frais, de saison, diversifiés (notamment avec remise au goût du jour des variétés anciennes et de terroir), cultivés sans produits chimiques de synthèse, et disponibles à mesure qu’ils mûrissent. La proximité de la ferme (au maximum 100 km) minimise les transports et l’usage d’emballage.


Une économie locale performante, sociale et solidaire : les consommateurs partagent avec le producteur les risques et les bénéfices naturels liés à l’activité agricole. La totalité de la production est valorisée (notamment, pas de calibrage ou de normes esthétiques). Le prix de la souscription est fixée en fonction des coûts réels de production et non pas des cours du marché, conjointement et en toute transparence par le producteur et les consommateurs.

L’achat à l’avance garantit un revenu stable à l’agriculteur et lui permet d’obtenir ses fournitures sans s’endetter. Les AMAP permettent ainsi le maintien de l’emploi agricole, de même que l’installation de jeunes agriculteurs à moindre coût et facilitent le passage de modes de production conventionnels à des modes de production agro-écologiques, tout ceci en étant indépendant des contraintes des circuits de la grande distribution. Pour les consommateurs en difficultés, des aménagements financiers peuvent être étudiés au cas par cas.


Du lien social, de l’éducation au goût et à l’environnement : l’agriculteur est présent à chaque partage de récolte pour nous faire découvrir ses produits et son métier. Des animations sont également organisées sur la ferme ; certaines AMAP mettent en place des ateliers cuisine ou des jardins d’enfants sur un bout de terrain mis à disposition par leur “fermier de famille”. Ces liens qui se créent avec la ferme établissent une relation de confiance.

 

 


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article