19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 10:24

u Pérou, les grandes organisations indigènes s’en prennent au gouvernement et aux puissantes compagnies pétrolières pour empêcher l’exploration gazière qui menace gravement les groupes isolés.

 

indien-nanti.jpg


Les organisations indiennes d’Amazonie (AIDESEPFENAMADORAU et COMARU) ont l’intention de poursuivre le gouvernement et les compagnies pétrolières en justice en raison d’un projet d’expansion des champs de gaz Camisea dans un territoire habité par plusieurs groupes d’Indiens isolés.

Le consortium qui a obtenu la concession – dont les compagnies Hunt Oil (nord-américaine), Repsol (espagnole) et Pluspetrol (argentine) – projette de raser la forêt pour installer un réseau de layons de prospection sismique, faire exploser des milliers de charges et forer des puits d’exploration.


75% de la concession de Camisea, dite bloc 88, est située au cœur de la réserve Nahua-Nanti qui avait été créée pour protéger les Indiens isolés de la région extrêmement vulnérables aux contacts avec le monde extérieur.

En 2003, un décret suprême avait été adopté interdisant toute exploration afin de protéger les Indiens de la réserve. Il établissait explicitement l’interdiction ’d’accorder de nouveaux droits d’exploitation des ressources naturelles [dans la réserve]’.

Cette interdiction était l’une des conditions exigées par la Banque interaméricaine de développement avant d’accorder un prêt au gouvernement péruvien pour la mise en place du projet Camisea.

Survival a appelé le gouvernement péruvien à cesser toute exploitation des territoires habités par des Indiens isolés et à respecter son engagement de ne pas effectuer de nouveaux projets d’exploration dans la région.


Dans une déclaration publiée la semaine dernière, les organisations indigènes ont indiqué que toute nouvelle opération d’exploration entraînerait ‘l’extinction’ des Indiens qui vivent dans la région : ‘La politique extractive du gouvernement péruvien donne la priorité au profit, au détriment de la vie des peuples indigènes…nous avons donc décidé de poursuivre l’Etat et les compagnies pétrolières en justice… pour protéger les tribus isolées de l’extinction et de la destruction de leur environnement’.

 

 


Partager cet article

commentaires