6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 07:14

Une  étude récente vient de démontrer que les OGM sont à l’origine de troubles intestinaux liés au gluten qui affectent 18 millions d’Américains. L’allergie alimentaire est un phénomène en pleine expansion: près de 4 % des adultes et 8 % des enfants sont condamnés à surveiller leur assiette.

 

Monsanto blé

 

 Le rapport  a été publié par l’Institute for Responsible Technology (IRT) qui a étudié des données américaines fournies par le Ministère  de l’agriculture, l’Environmental Protection Agency  ainsi que par diverses publications médicales et des résultats de la recherche internationale sur la question.

    Selon Jeffrey M. Smith, directeur exécutif de l’IRT, la sensibilité au gluten est très diverse et peut varier en gravité, allant  d’un léger inconfort à la maladie cœliaque, maladie auto-immune grave qui peut, si non diagnostiquée à temps, multiplier par quatre le taux de mortalité.

Smith affirme que dans le soja, le maïs, le coton, le colza, la betterave à sucre, la courgette, la courge jaune, la papaye hawaïenne et la luzerne, la toxine Bt (Bacillus thuringiensis), le glyphosate et d’autres composants des OGM  sont liés à cinq des conditions qui  entraînent ou aggravent les troubles liés au gluten.

Or la toxine Bt est l’élément des OGM qui tue les insectes « en perçant des trous dans leurs cellules ». Elle est présente dans chaque noyau de maïs et survit au processus de la digestion humaine. De plus, comme l’a démontré une étude l’année dernière, elle est également capable de percer des trous dans les cellules humaines.  Selon le rapport, les  OGM affectent l’organisme en cinq zones différentes : la perméabilité intestinale, le déséquilibre de la flore intestinale, l’action immunitaire et la réponse allergique, les problèmes de digestion et les dommages de la paroi intestinale.

L’IRT indique également que le glyphosate, un herbicide commercialisé sous le nom de Roundup, a aussi un impact négatif sur les bactéries intestinales. Les cultures transgéniques en contiennent des niveaux élevés pendant la récolte. «Même avec une exposition minimale, le glyphosate peut réduire considérablement la population de bactéries intestinales bénéfiques et accélérer la prolifération de souches nuisibles», dit le rapport.

Tom O’Bryan, un expert de la sensibilité au gluten et de la maladie cœliaque, estime que l’introduction des OGM « explique très probablement la hausse rapide des troubles liés gluten depuis les 17 dernières années. »

Le gluten est un mélange de protéines combiné avec de l’amidon dans l’endosperme de la plupart des céréales comme l’avoine, le blé, l’orge et le seigle ainsi que dans tous les produits dérivés contenant ces céréales : le pain, les pâtes à pizza et les pâtes alimentaires, mais attention le gluten se trouve aussi dans d’autres aliments tels que la sauce soja, le vinaigre de malt et un grand nombre d’assaisonnements, d’aliments préparés, de conserves cuisinées, de bouillons et de soupes préparées.
Le gluten se divise en deux groupes : les prolamines et les gluténines. Les protéines de la famille des prolamines sont à la source de la maladie cœliaque et de l’intolérance très pernicieuse. Même pris en petite quantité ou exceptionnellement, un aliment contenant du gluten provoque des lésions de l’intestin.

(Source : Intolérance gluten)

Partager cet article

Published by Notre Terre - dans OGM j'en veux pas!
commenter cet article

commentaires