Maintien du financement des énergies renouvelables, selon Borloo

Publié le par Gerome

Le financement des énergies renouvelables sera "strictement" préservé en France en dépit d'un budget contraint par la réduction du déficit public, a affirmé mercredi Jean-Louis Borloo.

 

energie-renouvelable.jpg

 

Il s'est efforcé de rejeter les craintes d'acteurs des filières vertes qui s'inquiètent d'un rétropédalage du gouvernement en présentant mercredi le budget 2011 du ministère de l'Ecologie, de l'Energie et du développement durable.

Après l'enterrement de la taxe carbone, le crédit d'impôt sur les équipements "verts" sera en effet réduit de 10% et le crédit d'impôt sur les installations photovoltaïques de moitié, de 50% à 25%. (Et borloo espère encore que les installations solaires vont progresser en France!!! Avec de telles réductions, les gens vont réfélchir à deux fois avant de se faire poser des panneaux solaires!)


Mais pour Jean-Louis Borloo, cet effort budgétaire n'affectera pas la forte progression de la production d'énergie renouvelable observée en France ces deux dernières années.

"La réalité est que nous sommes passés de rien à un phénomène industriel massif", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

Jean-Louis Borloo a ainsi souligné que la progression du secteur photovoltaïque avait été de 600% en deux ans. "C'est le marché le plus dynamique d'Europe. On sera à trois ou quatre fois l'objectif en 2020", a-t-il assuré.


Selon lui, la croissance du secteur est telle qu'il ne souffrira pas de la nouvelle baisse des tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque annoncée à la fin de l'été, d'autant que les coûts de production ne cessent de baisser.

Le parc photovoltaïque représentait environ 310 mégawatts (MW) fin 2009, avec près de 45.000 installations raccordées, et plus de 3.000 MW ont déjà obtenu leur autorisation, selon les données du ministère.


L'ÉQUIVALENT D'UNE CENTRALE NUCLÉAIRE PAR AN

A la suite du Grenelle de l'environnement, le gouvernement s'est fixé comme objectif d'installer 5.400 mégawatts (MW) de capacité photovoltaïque d'ici à 2020 - soit l'équivalent de six réacteurs nucléaires.

"La vérité est que l'objectif de 2020 sera atteint fin 2011 si l'on ne fait rien. Les coûts de production ont baissé de 40% par an, n'est-il pas normal que le coût d'achat de l'électricité diminue de 12%", a demandé Jean-Louis Borloo.

De même, le parc éolien a franchi fin 2009 la barre des 4.500 MW, atteignant 5.000 MW à ce jour, soit une hausse de 84,5% en "seulement deux ans", a souligné le ministre.


"Chaque année, plus de 1.000 MW sont désormais raccordés au réseau, soit l'équivalent de la puissance d'une centrale nucléaire", a-t-il dit.

Concernant les biocarburants, Jean-Louis Borloo a assuré que l'objectif de 10% en 2020 fixé par la Commission européenne serait atteint puisque le secteur représente déjà 7% à ce jour. (Oui malheureusement!!! Je ne comprends pas que l'état poursuive dans sa médiocrité! Plus d'un milliard d'êtres humains souffrent de malnutrition et nous nous utilisons la bouffe pour faire de l'énergie...C'est scandaleux!)

"Nous sommes en avance ou en ligne avec tous ces objectifs", a-t-il insisté, soulignant que 260.000 personnes travaillent aujourd'hui dans le secteur des énergies renouvelables, contre 60.000 en 2006.

 


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article