20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 08:36

centrale-solaire-noor-1.jpg

 

Le Maroc a levé 1,7 milliard d'euros pour le financement des prochaines phases du méga projet de centrales solaires "Noor 2" et Noor 3" à Ouarzazate (sud), ont annoncé vendredi à Rabat les responsables de ce projet.

Le ministre marocain de l'Économie et des Finances, Mohamed Boussaid, s'est félicité de cette opération dans une déclaration en présence de représentants des bailleurs de fonds, dont la banque publique allemande Kfw, qui fournit une grande partie de l'enveloppe (654 millions d'euros).


La Banque mondiale (400 millions d'euros), la Banque africaine de développement (100 millions d'euros), la Banque européenne d'investissement (150 millions), l'Agence française de développement (50 millions d'euros) financent également ces projets qui bénéficient aussi de dons de l'Union européenne.

Les fonds serviront à financer la construction de la deuxième phase du méga-projet de centrales solaires à Ouarzazate, baptisées "Noor 2" et "Noor 3", dont les travaux débuteront dans "8 à 10 semaines", a dit le président du directoire de l’Agence marocaine de l'énergie solaire (Masen), Mustapha Bakkoury.


La partie qui sera chargée des travaux devant durer une "trentaine de mois" sera connue "dans quelques jours", a ajouté M. Bakkoury.

Masen avait déjà lancé un appel d'offres, auquel sept sociétés dont des groupes français, espagnols et saoudiens ont été pré-qualifiés.

Les centrales "Noor 2" et "Noor 3" sont la deuxième phase du vaste programme de centrales solaires à Ouarzazate visant à produire à terme 500 mégawatts (MW).


La première phase, "Noor 1", est en cours de construction et entrera en service "conformément aux prévisions en octobre 2015", a encore annoncé M. Bakkoury.

Une troisième phase, "Noor 4" sera également construite à Ouarzazate. Au total, ces ambitieux projets visent à produire 2.000 mégawatts à partir de l'énergie solaire à l'horizon 2020.


Le Maroc, dépourvu de réserves en hydrocarbures, s'est donné pour ambition de couvrir 42% de ses besoins à l'aide des énergies renouvelables vers 2020. Outre le solaire, il mise également sur le développement de l'éolien, et le plus grand parc du continent est récemment entré en service à Tarfaya(sud-ouest).

Le coût total de ces différents projets s'élève à 13,1 milliards de dollars, soit 60% des investissements en énergie du Maroc jusqu'en 2020.


Outre les énergies renouvelables, le Maroc a également annoncé cette semaine un vaste projet de développement gazier, destiné à réduire la dépendance énergétique du royaume et qui nécessitera 4,6 milliards USD d'investissements.

 

 


Partager cet article

commentaires

Danielle 20/12/2014 16:16


C'est "puissance" solaire qui me fait ressentir de mauvaises nouvelles à venir... 


Le soleil est à tout le monde et cette technologie est utilisable partout même au Nord de l'équateur.....


Le mot "puissance" sous-entend donc que le Maroc vendera l'énergie que le Soleil lui aura donné gratuitement... Mais pour en faire quoi exactement ?

Danielle 20/12/2014 16:12


Désolée pour le précédent message... vous pouvez l'effacer si cela n'est effectivement pas justifié.


Et si un jour on veut vous obliger à vous faire psychiatriser, courrez aussi vite que vous pouvez ou frappez aussi fort que vous pourrez avec vos mains, avec vos pieds, avec n'importe quoi qui
vous tombera sous la main et n'ayez peur de rien ! parce qu'en psychiatrie, c'est le seul moyen de s'en sortir.....

Danielle 20/12/2014 12:01


Sans commentaire..... Enfin si, c'est pas bien de voler aux autres !!! Dans certains pays cela est puni par des amputations et sauf erreurs dans des pays cités dans cet article.


Les technologies utilisées ont été volées aux Egyptiens et aux Grecs et sont aujourd'hui utilisées et financées par le même réseau de "personnes" malsaines qui ont concourru à voler ces
technologies, que ses inventeurs auraient volontiers partagé avec tous les pays où leur construction avait du sens.


Enfin, certains ont oublié que Dieu est justice.....


Ceci n'est qu'un avis.

Notre Terre 20/12/2014 12:29



Peu importe si cette technologie a été "volée"; l'histoire technologique de l'humanité est faite d'inventions qui sont volées, récupérées, délaissées puis retrouvées, d'espionnage industriel, de
copiage etc...


Il faut voir ceci comme un bel événement : le Maroc utilise la formidable ressource du soleil pour s'électrifier sans dégager de CO2. Peut être aurait-il fallu qu'ils continuent à utiliser leurs
centrales à charbon et à pétrole?


Il y a une telle révolte en vous.... tout est sujet à polémique. Je ne comprends pas ce désir de systématiquement critiquer, même les belles choses qui se passent autour de nous.