12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 07:35

Une bonne nouvelle, qui est la bienvenue dans le marasme environnemental actuel.

 

Au Mexique, comme dans de nombreux pays d’Amérique latine, les agriculteurs veulent conserver la diversité de leurs cultures traditionnelles et s’opposent à l’entrée des maïs transgéniques nord-américains. La justice mexicaine vient de trancher.

 

ogm-mexique.jpg

 

 

Pour respecter le principe de précaution, un juge du tribunal de Mexico a ordonné jeudi 10 octobre la suspension des permis d’importation et de culture des maïs transgéniques. Le pouvoir judiciaire a accepté pour la première fois d’entrer dans le fond du débat sur les avantages et les inconvénients qu’apporteraient ces plantes génétiquement modifiées.

53 personnalités du monde scientifique ainsi que 22 ONG écologistes ont mené une action conjointe pour exiger le respect du droit des gens à la biodiversité. Le maïs est l’aliment de base du Mexique. Il est cultivé partout dans le pays depuis sept à huit mille ans et a été amélioré génétiquement au cours des siècles par de multiples croisements naturels. La culture de maïs transgénique ferait disparaitre à jamais ces variétés qui appartiennent au patrimoine de l’humanité.

 

Monsanto persiste


Si la première bataille juridique est gagnée, les multinationales comme Monsanto n’ont pas dit leur dernier mot. Elles sont décidées à faire plier le Mexique, faisant valoir que ce pays appartient à l’Organisation mondiale du commerce et a signé l’Accord de libre-échange nord-américain qui prévoit la libre circulation des produits agricoles.

 

 


Partager cet article

Published by Notre Terre - dans Les bonnes nouvelles
commenter cet article

commentaires