Non à la capture et la destruction de blaireaux‏

Publié le par Gerome

 

 

Cyber @ction 388 :Non à la capture et la destruction de blaireaux
 
 
 


 Un arrêté préfectoral autorisant la capture et la destruction de blaireaux dans les massifs forestiers de Brotonne-Mauny 
 a été mis en place visant à organiser la destruction de 50 blaireaux adultes en forêt de Brotonne. Les blaireaux propageraient la tuberculose, ce qui n’est absolument pas avéré. Ce premier arrêté mentionne « le prélèvement » de 50 blaireaux adultes mais pourrait conduire au même massacre qu’en Côte d’Or.

Aussi, considérant que :
* plusieurs études scientifiques ont montré que les Blaireaux  n'étaient pas responsables de la transmission du virus aux animaux domestiques (bovins) mais au contraire, ce sont les animaux domestiques qui transmettent la maladie aux animaux sauvages.
* l'Angleterre et l'Irlande ont éliminé un total de 12901 Blaireaux entre 1974 et 1992 , et malgré cela la maladie n'a pas reculé dans les  élevages bovins...Il a été conclu que: [.. la destruction des Blaireaux au Royaume-Uni n'avait aucun effet prophylactique pertinent, et qu'elle tendait, au contraire, à augmenter l'incidence de la  tuberculose bovine sur le cheptel bovin...]
*en France, l'AFFSA précisait fin 2009, que : [.. la faune sauvage, dans le département de la Côte d'Or, est victime de l'infection bovine mais ne constitue pas un réservoir à partir duquel les ruminants se contaminent...]
* lors des analyses de Blaireaux morts on constate que le taux d'animaux infectés est très faible.
persécuter une espèce comme le Blaireau, est une façon détournée de masquer les carences dans la surveillance sanitaire des cheptels.
* dans le cas du Renard, à propos de la rage, la seule action qui s’est avérée efficace est la vaccination : il a fallu attendre plusieurs dizaines d'années.

 La LPO Haute-Normandie souhaite faire annuler cet arrêté et propose aux associations et aux naturalistes un envoi massif d'un message de protestation à la préfecture.

 La faune sauvage est une richesse. Ensemble, agissons pour protéger notre patrimoine naturel
Alain Uguen Cyber @cteurs

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article