OGM: plus d'un million de signatures pour demander l'arrêt des autorisations

Publié le par Gerome

 

Plus d'un million de citoyens de l'UE ont signé une pétition pour réclamer la suspension des autorisations de cultures et de commercialisation des organismes génétiquement modifiés (OGM), ont annoncé mardi Greenpeace et le mouvement Avaaz, à l'origine de cette initiative.

Lancée dans le cadre de l'initiative citoyenne instaurée par le Traité de Lisbonne en décembre 2009 pour permettre aux citoyens "d'inviter la Commission à proposer de nouvelles lois", cette pétition vise à stopper le processus d'autorisation des OGM.Greenpeace et Avaaz veulent remettre cette pétition au président de la Commission José Manuel Barroso dans les prochaines semaine et lui demandent de répondre rapidement aux préoccupations exprimées par les citoyens.

La collecte des signatures se poursuit pour atteindre 1,5 million et représenter le plus grand nombre d'Etats membres, ont précisé les deux organisations."La Commission va étudier les arguments développés dans cette pétition", a assuré mardi Frédéric Vincent, porte-parole du commissaire à la Santé John Dalli, en charge du dossier des OGM.

La pétition appelle José Manuel Barroso a "décréter un moratoire sur l'introduction des plantes génétiquement modifiées en Europe et à mettre en place un organisme éthique et scientifique indépendant chargé de mener à bien la recherche sur l'impact des OGM et déterminer leur régulation".Mais "Greenpeace est en avance", déplore la Commission. Une étape importante doit encore être franchie: l'adoption d'un règlement fixant les règles et procédures de l'initiative citoyenne.

La Commission a fait une proposition. Elle a obtenu un accord politique des Etats, mais n'a pas encore été approuvée par le Parlement.Légalement, la pétition n'est pas une vraie initiative citoyenne, reconnaît l'eurodéputé vert allemand Gérald Hafner, rapporteur sur l'initiative citoyenne.

Tout dépend désormais de M. Barroso. Il peut décider que cette pétition n'est pas recevable, souligne M. Hafner. Mais ce serait difficile à faire accepter politiquement."On ne peut pas ignorer plus d'un million de signatures", a reconnu un membre du cabinet du commissaire Maros Sefcovic, chargé de l'initiative citoyenne.

 


 

Publié dans OGM j'en veux pas!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article