Oui au photovoltaïque, mais pas n’importe où !

Publié le par Gerome

Merci de diffuser ce communiqué (24/11/2009)

Oui il faut développer l’usage du soleil pour produire de l’électricité.

Oui nous avons besoin de centrales de panneaux solaires photovoltaïques.

Mais nous devons d’abord, économiser notre consommation d’électricité.

Ensuite nous ne devons pas sacrifier des terres agricoles en les couvrant de centrales de panneaux solaires. Demain nous aurons besoin de ces terres pour produire notre alimentation. La fin du pétrole pas cher, le dérèglement climatique en grande partie du aux transports routiers nous imposeront de consommer d’avantage d’aliments produits près de chez nous.

Protégeons toutes les terres fertiles. Elles font partie du patrimoine de l’humanité. Déjà en Provence Alpes Côte d’Azur, les terres agricoles sont passées de 14 % en 1970 à 6 % en 2000. N’oublions pas que certaines sont apparemment de qualité médiocre. Mais c’est sur des galets que l’on fait le Château Neuf du Pape. C’est dans des garrigues qu’on élève des chèvres et brebis aux fromages goûteux. D’anciennes terres agricoles sont aujourd’hui boisées, mais sont de qualité.

La solution n’est pas de couvrir des centaines d’hectares comme dans les Alpes de Haute Provence (400 hectares à Puy Michel) ou dans le Var (300 hectares vers Vins Cabasse).

Par contre, installons massivement des panneaux photovoltaïques sur les toits des hangars agricoles, sur les toits des immeubles, sur les toits des entreprises des zones d’activités. Couvrons les parkings des grandes surfaces. Ainsi, il y aura moins de perte entre les lieux de production et de consommation d’électricité. Ainsi, il y aura moins d’impacts sur nos paysages.

Economisons l’électricité. Sanctuarisons les terres agricoles. Développons les énergies renouvelables, notamment solaire.

Chesneau Philippe

Troisième Vice Président

Du Conseil Régional

Provence Alpes Côte d’Azur

Délégué à l'Emploi et aux Politiques Territoriales



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

terreetmer 04/12/2009 13:43


ouaih on brasse beaucoup d'air la langue toujours bien pendue et au final que dalle !! 
Bonne journée à toi  


Gerome 08/12/2009 13:19


eh oui! car il y a un gouffre entre ce qui est dit et ce qui est effectivement appliqué. Cf protocole de kyoto par exemple. En parlant de braser beaucoup d'air, j'attends beaucoup du sommet de
Copenhague...


terreetmer 30/11/2009 21:50


encore une des aberration de la région :(( a ce demander ce qu'ils ont dans le cerveau alors que les toits sont toujours sans rien !! c'est vraiment scandaleux


Gerome 04/12/2009 09:24


oui, en effet c'est à se demander ce qu'ils ont dans la tête! on a un retard fou en france dans l'énèrgie solaire, et quand enfin ils décident d'installer des panneaux, ils couvrent des champs! ils
seraient quand même mieux sur nos toits!