Pesticides : le Cruiser, ennemi des apiculteurs, à nouveau autorisé

Publié le par Gerome

Le ministère de l'Agriculture a annoncé le renouvellement pour un an de l'autorisation de l'insecticide Cruiser en France. Une décision inacceptable pour les apiculteurs et les défenseurs de l'environnement, qui dénoncent l'impact de ce produit sur la surmortalité des abeilles.


ManifestationCruiserFev2008.jpg
Cette autorisation a été décidée suite à l'avis favorable rendu le 15 octobre dernier par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Celle-ci juge l'utilisation du Cruiser sur le maïs sans risque pour l'environnement, souligne dans un communiqué le ministère de l'Agriculture. Fabriqué par le groupe suisse Syngenta, ce pesticide a pourtant un réel impact sur la santé des abeilles dont la surmortalité est extrêmement inquiétante, assurent apiculteurs et défenseurs de l'environnement.

Le ministère de l'Agriculture a mis en place un plan de surveillance concernant ce produit. Un plan qui a révélé des "cas avérés d'intoxication des abeilles au thiametoxam, la substance active du Cruiser", souligne en effet l'Union nationale de l'apiculture française (UNAF), déplorant de constater que l'Anses "comme d'habitude, a réfuté ce lien de causalité et invoque des causes multifactorielles". Depuis des années, les professionnels se battent pour le retrait du marché des néocotinoïdes, utilisés en enrobage des semences ou en pulvérisation.

En Italie, ces produits phytopharmaceutiques sont interdits depuis trois ans, rappelle l'UNAF, soulignant que "dans tous les pays du monde où se pratique l'agriculture intensive avec l'utilisation de ces insecticides, les apiculteurs déplorent des mortalités massives de leurs colonies d'abeilles".

 

Face à cette situation, les députés européens ont demandé à la Commission de soutenir la recherche indépendante sur la mortalité des abeilles, tout en veillant à assurer une totale transparence quant aux informations concernant l'impact des cultures OGM et des pesticides sur les abeilles. Le Parlement européen plaide également en faveur d'une révision de la réglementation sur les pesticides et les produits phytopharmaceutiques, afin de permettre une évaluation des risques liés à l'exposition des abeilles à ces substances.

 

 


Publié dans Pollution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article