11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 07:38

pollution-paris.jpg

 

Alors que le site Airparif publie des résultats inquiétant quant à la qualité de l'air, Ecologie sans frontière, Respire et Le rassemblement pour la Planète s'apprêtent à déposer mardi 11 mars, une plainte contre X pour "mise en danger d'autrui".  Le président de l'association Respire, Sébastien Vray, explique pourquoi.


Des associations écologistes ont déjà porté plainte plusieurs fois. Qu'est-ce qui est différent dans le cas présent ?


- Des plaintes ont déjà été déposées au tribunal administratif pour dénoncer les problèmes liés à la pollution de l'air. Nous, nous porterons plainte contre X au pénal, pour "mise en danger d'autrui". Ce qui change, c'est que nous affirmons qu'il y a culpabilité de la part de quelqu'un et nous voulons que la justice trouve qui c'est. En 1983, le rapport Roussel établissait déjà un lien entre l'exposition aux particules fines et l'augmentation du nombre de cancer. Depuis, le ministère de la Santé commande des études tous les ans qui ne font que confirmer ce rapport. Pourquoi en sommes nous là aujourd'hui, alors que nous sommes prévenus des conséquences de la pollution depuis des années ? Rien n'est fait, aucune mesure n'est prise.

 

Quelles pourraient être ces mesures ?

 

 

- Elle sont forcément compliquées à mettre en place dans l'immédiat, mais ces pics de pollution sont récurrents, on aurait du prévoir les choses en amont. A l'heure actuelle, on pourrait déjà proposer la gratuité des transports en commun les jours de forte pollution. Mais si on s'était organisé avant, on aurait pu mettre en place un système de chauffage au bois plus performant, respectueux de l'environnement et de notre santé, comme l'ont fait les Scandinaves. Et investir dans la recherche d'énergies, mettre en place des avantages fiscaux pour favoriser la mobilité douce (marche, vélo, trottinette etc). Ces mesures auraient aussi permis d'économiser de l'argent. On perd des milliards d'euros chaque année à cause des problèmes liés à la pollution. Les maladies qui en résultent coûtent entre 800 millions et 1,2 milliard d'euros par an à la Sécurité sociale. Sans parler des personnes qui souffrent… La pollution n'a pas seulement un coût matériel, elle fait des milliers de victimes.


Quels sont les dangers pour la santé, concrètement ?


- Des études ont prouvé que la pollution provoquait des cancers du poumon, des maladies cardiaques et de l'asthme. On sait également aujourd'hui qu'une personne exposée aux particules fines est plus facilement sujette à un infarctus. La pollution provoque également des maladies neurologiques. 


Les acheteurs de voitures diesel bénéficiaient pourtant de bonus ?


- Oui, c'est le seul pas qui ait été fait et il allait dans le mauvais sens. On bénéficie d'un bonus en achetant un véhicule diesel, or le moteur diesel, en termes de pollution, n'est pas du tout adapté à une circulation quotidienne en ville. Le filtre qui retient les particules fines est supposé se décrasser lorsque vous effectuez un long trajet et que la température du moteur est suffisante pour brûler ces particules, ce qui n'arrive jamais en agglomération. De plus, il génère du dioxyde d'azote (également toxique) en filtrant les particules, ce n'est donc pas une solution à long terme.


Qu'attendez-vous de cette plainte ? 


- Le dépôt d'une plainte au pénal signifie que nous en avons assez des symboles. Nous voulons agir. Nous attendons l'ouverture d'une enquête afin de déterminer qui est responsable de la négligence qui a causé tant de morts et de maladies durant toutes ces années. C'est une première étape juridique. On recommande aux gens de ne pas sortir de chez eux et parallèlement, on ne fait rien pour que les choses changent, c'est inadmissible. La réglementation n'est pas appliquée en matière de qualité de l'air. C'est sciemment qu'on commet des infractions réglementaires, c'est sciemment qu'on nous empoisonne et c'est sciemment qu'on nous tue. Il est donc normal que la justice soit saisie.

 

ropos recueillis par Clawdia Prolongeau - Le Nouvel Observateur

 

 


Partager cet article

Published by Notre Terre - dans Pollution
commenter cet article

commentaires