Pourquoi le téléchargement est un acte écologique.

Publié le par Gerome

Avant d'aller plus loin dans mes propos, je tiens à préciser que je ne fais pas l'apologie du téléchargement illégal mais je vais expliquer pourquoi cet "acte de piraterie" soustend une démarche écologique, le plus souvent involontaire et ignorée.

telechargement-illegal_8329_w250.jpg

Les majors du disque et du cinéma crient au scandale. Les artistes sont volés, leurs répertoires sont pillés et en cela, j'avoue que c'est mal. Cependant, le téléchargement illégal présente des avantages méconnus : d'un point de vue écologique pirater des films, des jeux, de la musique, des logiciels etc...va rendre l'utilisateur un peu plus statique, il n'aura pas besoin de prendre son véhicule pour aller s'acheter son film ou son disque par exemple.

Un autre point intéressant, ce sont les matières premières nécessaires à l'élaboration d'un disque, de sa boîte et de sa jacquette qui ne seront pas vendus et peut-être pas produits, car si la demande baisse, la production baisse fatalement.
Le CD est constitué d'un substrat en matière plastique (polycarbonate) et d'une fine pellicule métallique réfléchissante (or 24 carat ou alliage d'argent). La couche réfléchissante est recouverte d'une laque anti-UV en acrylique créant un film protecteur pour les données. Enfin, une couche supplémentaire peut être ajoutée afin d'obtenir une face supérieure imprimée. Tout cela a un coût économique et écologique.
Les boîtiers contenant les CD et les DVD sont fait de plastique donc issus du pétrole et la jaquette elle est faite en papier glacé qui n'a rien d'écologique!

Je parle ici de téléchargement illégal mais ceci est valable pour le streaming. Je n'ai plus acheté de films et de musique depuis au moins 5 ans. Internet me fournit tout ce dont j'ai besoin. Grâce aux radios en ligne, je me crée des playlists de mes artistes préférés et lorsque je veux me voir un film ou une série, je vais dans le streaming.
Si j'avais dû acheter tous les films et la musique que j'obtiens grâce au net, j'aurais dépensé plus de 2000€, j'aurais également consommé 2,5 kgs de plastique ainsi que 80 DVD une centaine de CD!
Extrapolez ce schéma à tous les français qui font comme moi et vous obtiendrez un chiffre astronomique et un résultat positif pour l'environnement.

Quand Internet rend service à la planète. A méditer...


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article