19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 15:19

camisea-landscape_article_column.png 

 

Survival International appelle à une manifestation mondiale le mardi 23 avril devant les ambassades et consulats péruviens de plusieurs pays contre le dangereux projet d’expansion du projet gazier Camisea en Amazonie péruvienne qui fait peser de graves menaces sur la vie de plusieurs groupes d’Indiens isolés.

Les manifestants brandiront des pancartes et des masques à gaz symbolisant les conséquences mortelles du projet Camisea sur les tribus isolées de la région et remettront une pétition aux ambassades et consulats péruviens de Paris, Londres, Madrid, Berlin et San Francisco.

La pétition qui exhorte le président péruvien à empêcher l’invasion des territoires indiens par les compagnies extractives a réuni plus de 120 000 signatures à travers le monde.



Les Indiens isolés sont extrêmement vulnérables aux maladies transmises par les étrangers. Dans les années 1980, une opération d’exploration gazière dans le bloc de Camisea avait eu pour conséquence la mort de la moitié de la tribu nahua.



 Camisea est situé en plein cœur de la réserve Nahua-Nanti créée pour protéger plusieurs tribus isolées et non contactées. Elle est également la zone tampon du Parc national du Manu, estimé par l’UNESCO comme ‘le lieu le plus riche en biodiversité au monde’. Considéré comme le plus important projet gazier du Pérou, il est exploité par les compagnies Pluspetrol (argentine), Hunt Oil (nord-américaine) et Repsol (espagnole).

Le ministre péruvien de l’Energie est sur le point d’autoriser l’expansion massive du projet malgré l’appel pressant des Nations-Unies à la ‘suspension immédiate’ des opérations qui se révéleront dévastatrices pour les Indiens isolés.



En dehors des risques sanitaires dus aux contacts, la prospection gazière menace de détruire une grande partie de la forêt et de faire fuir le gibier dont les Indiens isolés dépendent pour leur survie.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘L’expansion du projet Camisea au cœur du territoire des Indiens isolés est totalement hasardeuse et irresponsable. L’organisation des Nations-Unies a appelé à l’abandon de ce projet. Il faut espérer que le gouvernement péruvien aura la sagesse de l’écouter’.



Note aux rédactions :

A Paris, la manifestation aura lieu mardi 23 avril de 12h à 14h face à l’Ambassade du Pérou (50 avenue Kléber, 75016 Paris), au coin de l’avenue Kléber et de la rue de Belloy.

 

 


Partager cet article

Published by Gerome - dans Pollution
commenter cet article

commentaires