Recyclage : la région PACA est la plus mauvaise élève

Publié le par Gerome

L'organisme Eco-Emballages a publié son dernier rapport quant au recyclage des déchets dans les différentes régions de France. La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, qui accuse un important retard, est ainsi invitée à fournir plus d'efforts. 

 

12-17-tri-selectif.gif


Si le recyclage des déchets a progressé en 2009 en PACA, la région accuse un important retard par rapport à la moyenne nationale. 153.000 tonnes d'emballages ménagers ont été recyclées, un chiffre qui a augmenté de 3,5% par rapport à 2008. Toutefois, cette collecte représente 32 kilos de déchets recyclés par habitant, contre une moyenne de 46 kilos en France.
Au sein même de la région, certains départements se révèlent pourtant de très bon élèves. C'est notamment le cas des Hautes-Alpes avec 50,5 kilos par personne, quand les Bouches-du-Rhône peinent à recycler 20,6 kilos d'emballages par habitant.


"On est en retard et on a un gros travail à faire pour améliorer nos performances" a déclaré lors d'une conférence de presse Vincent Ochier, responsable d'Eco-Emballages dans le sud-est de la France. Il a par ailleurs précisé que le pourcentage d'emballages triés et recyclés s'élevaient à 63% seulement en PACA, quand l'objectif fixé par le Grenelle de l'Environnement est de 75% à l'horizon 2012.
Pour Vincent Ochier, ce retard est en grande partie imputable aux habitants de PACA qui ne trient pas suffisamment leurs déchets. "Il n'y a rien de pire que cette idée, actuellement répandue dans les Bouches-du-Rhône, que cela ne sert à rien de trier car tout finit au même endroit" a-t-il déploré.


Il y a un an environ, le renouvellement d'un marché public au sein de la communauté urbaine de Marseille a créé d'importants dysfonctionnements au sein de la filière. Une partie des déchets issus de la collecte sélective avait en effet achevé sa route dans une décharge classique au lieu de rejoindre des centres de tri. "Il est clair que le problème rencontré par la communauté urbaine de Marseille ne nous a pas fait du bien", estime M. Ochier, avant d'assurer que tous les déchets sont désormais triés correctement.

 


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article