RIO + 20 : la déception

Publié le par Gerome

Rio+20

 

Avec la fin des négociations, Jim Leape, Directeur général du WWF publie la déclaration de clôture suivante à propos le sommet Rio +20:


« C'était une conférence sur la vie, sur les générations futures, sur les forêts, les océans, les rivières et les lacs dont nous dépendons tous pour notre nourriture, notre eau et notre énergie. C'était une conférence nécessaire répondre au défi urgent qui est de construire un avenir durable pour tous. »

 

« Malheureusement, les dirigeants du monde entier réunis à Rio ont perdu de vue cet objectif urgent. »


 

« Avec trop peu de pays prêts à inciter à l'action, la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a choisi de soumettre aux négociations un texte sans contenu fort et ce, au détriment de la planète. »

 

« Le résultat donne une nouvelle fois une impression d'occasion ratée - un accord qui ne met pas la planète sur le chemin du développement durable. »


 

« L'urgence d'agir n'a cependant pas changé. La bonne nouvelle est que le développement durable est une plante qui a pris racine et qui grandira en dépit du faible leadership politique. Nous avons vu des dirigeants aller de l'avant à Rio mais pas lors des négociations. »

 

« En fin de compte, nous devons agir partout, auprès des citoyens, au sein des villages, des villes, des pays, des petites et grandes entreprises ainsi qu’au travers de la société civile et les ONG. Nous devons tous assumer la responsabilité que les dirigeants du monde entier ont échoué à Rio. »


 

« Nous devons tous redoubler d’efforts et espérer que dans le temps ils contribueront à ouvrir l'espace politique à un processus multilatéral tel que Rio +20. »

 

 


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article