Trinidad et Tobago : massacre de tortues de mer à la pelleteuse

Publié le par Gerome

Des milliers d’œufs de tortues luth et de nouveaux nés ont été écrasés par des engins de construction le long d'une plage sur l'ile de Trinité dans la république de Trinité-et-Tobago au large du Venezuela. Cette plage est largement considérée comme l'une des aires de nidification des tortues luth les plus dense du monde.

Une équipe gouvernementale de travaux public qui tentait de détourner le cours de l'embouchure de la rivière "Grand rivière" qui rejoint la mer sur cette plage, et qui menaçait les fondation d'un hôtel voisin où justement des touriste du monde entier se logeaient pour venir observer la ponte des tortues géantes, on bâclé leur travail. C'est en tentant d'élever une digue de sable, qu'ils ont malencontreusement écrasé les nids en cours d'éclosion.

Sherwin Reyz, un membre de l'Organisation de protection environnementale de Grand-Rivière , estime que pas moins de 20.000 œufs ont été écrasés ou dévorés par des prédateurs, des vautours et des chiens errants de la ville, qui se sont empressé de saisir cette opportunité inattendue que leur offraient les ouvriers.

«Ils se sont régalés, et moi j'étais au bord des larmes", a déclaré Reyz, qui a tenté de sauver des centaines de nouveau-nés sortis miraculeusement indemnes des coups de pelleteuses ou encore des coups de bec, tout ça entre les chenilles des engins.  "c'était horrible"

La tortue luth peut atteindre plus de 2 mètres de long, et peser jusqu'à une tonne. Elle peut vivre jusqu'à 100 ans. Elles reviennent ici pour pondre leurs œufs sur la plage de leur naissance. Le site de nidification de Grand-Rivière est si populaire pour cette espèce protégée que les femelles creusent parfois accidentellement leurs nids sur les œufs des autres.

Piero Guerrini l'hôtelier Italien qui faisait pression sur le gouvernement de Trinidad depuis plusieurs mois pour détourner l'embouchure de Grand Rivière, a également été extrêmement choqué et consterné par le résultat final.  

Même si effectivement les fondations de l'hôtel "Mount Plaisir Estate" étaient menacées par la rivière .

"Pour une raison incompréhensible, les ouvriers se sont mis à creuser à l'autre bout de la plage, en empiétant largement dans les zones de nidification. Tout cela aurait pu être évité, si une étude sérieuse préalable avait été mise en œuvre par la ville de Trinidad.  Cela a été fait n'importe comment, sans aucune réflexion ni bon sens, c'est une véritable catastrophe "

Nos demandes d'explication auprès du service des travaux public de la ville de Trinidad sont restées sans réponse.

L'hotelier Guerrini a confirmé que son hôtel était plein de touristes venus observer de prés la naissance des nouveau-nés à la sortie de leurs nids, ainsi que leurs difficiles parcours sur la plage pour atteindre les eaux profondes où ils sont à l'abri de la plupart des prédateurs.

Au lieu de cela, ils ont assisté a un véritable massacre aux bulldozers.

La tortue luth pond environ 85 œufs lors de sa mise à bas, moins de 1% de toute ses pontes lors de sa vie parviendront à l'âge adulte.

Depuis des années, les efforts de conservation de la tortue luth ont bénéficié à l'ile de la Trinité, qui a interdit l'abattage des tortues de mer  dès 1966. 

Le nombre croissant de défenseurs des tortues de mer ont aidé à protéger pendant des années les lieux de nidification, qui sont devenus depuis une attraction touristiques importante pour la bi-république insulaire des Caraïbes, au large des côtes du Venezuela.

 

 


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article