Un tiers des plantes d’Île-de-France sont menacées de disparition

Publié le par Gerome

Natureparif, l'agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, a révélé la semaine dernière que 85 espèces végétales (soit 6% de la flore) semblent avoir disparu de cette région et 400 autres (26%) sont aujourd'hui menacées. 128 d'entre elles (8%) courent même un risque majeur d'extinction...


La première Liste rouge régionale


Pour arriver à ces résultats, 1.537 espèces de plantes à fleur et de fougères franciliennes ont été analysées par le Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNBP), un service scientifique du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN).

Les critères internationaux de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) ont été utilisés pour élaborer ce qui constitue la première Liste rouge régionale des espèces menacées de disparition (à télécharger sur le site de Natureparif).

Les espèces sont classées en plusieurs catégories: RE=Disparu au niveau régional; CR?=En danger critique, probablement éteint; CR=En danger critique; EN=En danger; VU=Vulnérable; NT=Quasi menacé; LC=Préoccupation mineure; DD=Données insuffisantes; NA=Non applicable.


L’urbanisation et l’agriculture mises en cause


«Cet état des lieux met en évidence l’appauvrissement et la banalisation de la flore francilienne», s’alarme Natureparif dans un communiqué de presse. Selon elle, «la destruction et la dégradation des habitats naturels représentent la principale cause de régression des espèces végétales.» L’urbanisation et les changements de pratiques agricoles sont les premières activités humaines pointées du doigt.

Ce constat est d’autant plus inquiétant que le quart de la flore française métropolitaine est présent en Île-de-France. Pour enrayer le phénomène, certaines espèces bénéficient déjà d’un plan national d’actions pour assurer leur sauvegarde. C’est le cas par exemple du Flûteau nageant (Luronium natans), classé En danger, ou des messicoles (plantes associées aux moissons). Toutefois, Natureparif admet que «beaucoup reste encore à faire pour préserver ce patrimoine naturel commun.»


Quelques exemples de plantes menacées


La Vigne sauvage (Vitis vinifera) est une espèce médio-européenne en limite de répartition en Île-de-France. Elle est classée dans la catégorie CR (En danger critique). Cette plante est considérée par les spécialistes comme l’ancêtre ou le plus proche parent sauvage des vignes cultivées.

 L’Orchis négligé (Dactylorhiza praetermissa) est une espèce des régions du Nord et atlantiques. Elle est classée dans la catégorie CR (En danger critique).

 La Renoncule à fleurs nodales (Ranunculus nodiflorus) est une espèce caractéristique des mares de platière du Gâtinais, habitats naturels remarquables de l’Île-de-France. Elle est classée dans la catégorie EN (En danger).

 

 


 

 


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article