Une nouvelle façon de faire de l'électricité

Publié le par Gerome

A l'heure où une pénurie des énergies fossiles est annoncée d'ici 50 à 70 ans, trouver de nouvelles ressources durables est un enjeu primordial. De la Colombie à l'Allemagne, en passant par le Royaume-Uni, chercheurs, industriels et acteurs environnementaux expérimentent des sources d'électricité responsables et pour le moins insolites. Des initiatives surprenantes qui démontrent que les énergies renouvelables sont plus nombreuses qu'on ne le croit.


Deux colombiens cultivateurs de café résidant dans la vallée de Cauca (sud-ouest de la Colombie) produisent du bioéthanol à partir du mucilage, la substance visqueuse issue du lavage des grains qui intervient juste après leur récolte.

Le tandem fabrique ainsi du carburant pour des véhicules, des générateurs et du combustible destiné à des poêles adaptés. Il s'inscrit dans une démarche durable qui permet la valorisation du mucilage habituellement déversé dans les cours d'eau, ce qui entraîne une pollution considérable de cette ressource naturelle. Et le résidu issu de la transformation du mucilage en bioéthanol est utilisé comme un engrais et comme un complément alimentaire pour le bétail.


Pour ce recyclage optimal des déchets produits par la culture du café, les deux hommes ont reçu une allocation de 140 000 euros dans le cadre du concours IDEAS pour l'innovation énergétique, ce qui leur a permis d'achever la construction de leur usine test avec comme objectif une production de 800 à 1 000 litres de bioéthanol par jour. L'expérience devrait bientôt porter ses fruits.

 

 


Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article