Seuls trois pays interdisent les aliments OGM dans le monde

Publié le par Notre Terre

Le Center for Food Safety a réalisé une carte dynamique de la législation mondiale sur les OGM dans l’alimentation.

 

pays-sans-ogm1.jpg

 

 

pays-sans-ogm2.jpg

 



En bleu, les rares pays (Bénin, Zambie, Serbie) qui ont interdit toute culture et importation d’aliments génétiquement modifiés. En beige, couleur bien plus présente sur cet atlas mondial, ceux qui n’ont pas de législation particulière visant à encadrer les OGM dans l’alimentation. Le vert foncé, dominant en Europe, désigne les pays qui imposent un étiquetage de presque tous les aliments génétiquement modifiés, avec un seuil de moins de 1 % de produits OGM par aliment (en dessous duquel la présence d’OGM n’est pas signalée).

 

Les deux autres nuances de vert indiquent enfin, pour la plus foncée, un étiquetage seulement s’il y a plus de 1 % d’ingrédients OGM dans un produit alimentaire (ou seuil non défini) ; pour le plus clair, un étiquetage de certains produits alimentaires, avec de nombreuses exceptions et sans seuil défini, ou bien une loi peu appliquée.

 

 


Publié dans OGM j'en veux pas!

Partager cet article

Un agriculteur anglais s’est construit une « maison verte » pour 180 euros (Vidéo)

Publié le par Notre Terre

Un article magnifique qui fait suite à celui sur la construction d’une maison en terre, un complément idéal avec cette maison qui au final n’a couté que 180 euros pour sa construction! Bien sur, pour beaucoup, cela ne sera pas du tout une solution, mais cela ouvre des pistes quand à un avenir potentiel si certains souhaitent quitter le système par exemple…

 

Maison-01.jpg


Un ingénieux agriculteur britannique a construit une maison verte pour seulement 180 € pour démontrer qu’il est possible de posséder une maison sans aller à la banque et en ayant aucune dette hypothécaire pour le reste de sa vie.

Selon le journal «Metro» , Michael Buck un ancien professeur de 59 ans, a construit une cabane sur ​​son terrain, situé dans un endroit agréable et boisé près d’Oxford, au Royaume-Uni.Michael Buck a expliqué qu’il a construit la petite maison de ses propres mains en huit mois, sans l’aide d’aucun outil. Il a également expliqué qu’il a monté les murs en utilisant un mélange de sable, d’argile, de paille et de bouse de vache. Le tout fixé à la structure de toit en bois et recouvert de paille.
 

Michael a également eu des problèmes avec le revêtement de sol, utilisant des tables récupérées dans une vieille maison abandonnée. Également utilisé, le pare-brise d’un vieux camion pour fermer les fenêtres de cette petite maison atypique.

 

Maison-03.jpg


Le chalet dispose d’une cuisine insolite, d’une salle à manger et d’un lit qui est dans une mezzanine. Le logement ne dispose pas de l’électricité mais un poêle à bois fournit de la chaleur, alors que l’eau est fournie par un pipeline à partir d’une source naturelle située à proximité. En outre, une petite fosse près de l’entrée sert de réfrigérateur.«Une maison ne devrait pas coûter une somme plus rondelette que le terrain nécessaire à la construction de la-dite maison » explique Buck qui a loué son travail à un autre agriculteur pour un demi-litre de lait frais dit.

 

Maison-02.jpg


«Je voulais contester les prêts hypothécaires, et démontrer que les gens n’ont pas besoin de travailler toute leur vie pour rembourser un prêt. Pas besoin de payer beaucoup d’argent non plus pour une maison, tout ce dont vous avez besoin, c’est une méthode pour sa construction, » l’agriculteur ingénieux .

Il conclu par: « Nous avions prévu initialement de construire en investissant un minimum de ressources, mais j’ai mal calculé la quantité de paille et j’ai dû en acheter plus, voilà pourquoi la maison m’a coûté 150 livres.».

 

 

 

Publié dans Habitat

Partager cet article

Documentaire : Planète Alu – Planète Toxique

Publié le par Notre Terre

extarction-aluminium.jpg

 

L’aluminium est l’un des produits les plus utilisés dans l’industrie automobile ou aéronautique. Nous le retrouvons aussi dans les produits cosmétiques, sous forme d’additif dans les produits alimentaires, dans certains vaccins et même dans l’eau puisqu’il est utilisé dans son traitement. Que faut-il penser de cet aluminium qui nous entoure dans notre vie de tous les jours ?


Les différentes propriétés physiques de l’aluminium – malléable, léger, inoxydable – en font un métal fascinant, précieux dans le secteur de l’architecture. Mais son utilisation dans les emballages, en chimie alimentaire, dans les produits de cosmétique et dans la pharmacopée posent de plus en plus de problèmes.

 

 

 

Publié dans Pollution

Partager cet article

Stoppons l’usine de semences mutantes de Monsanto

Publié le par Notre Terre

monsanto-poison

 

Monsanto étend son emprise sur toute la planète. Son nouveau projet est une gigantesque usine de semences génétiquement modifiées en Argentine. Sofia Gatica et ses voisins ont eu le courage de s’interposer, et elle a reçu des menaces de mort et des coups violents. La menace est imminente. Mobilisons-nous à leurs côtés et stoppons la construction de l’usine mutante.  

Monsanto crée des semences génétiquement modifiées. Combinées à des pesticides toxiques, elles sont utilisées en monoculture: dans ces champs, rien d’autre ne pousse. Ce procédé est une plaie pour nos écosystèmes. Or aujourd’hui, l’entreprise projette de bâtir l’une des plus grandes usines de semences OGM dans la petite ville de Malvinas.  


Inquiets des risques sanitaires liés à l’usine, Sofia et ses voisins ont rejoint des manifestations soutenues par 70% des habitants de la région. Si nous sommes 1 million à soutenir les familles de Malvinas d’ici 2 jours, nous créerons un buzz médiatique puis nous mettrons la pétition au centre d’une campagne publicitaire visant à pousser l’impopulaire présidente argentine à fermer l’usine et endiguer la propagation de l’agriculture toxique prônée par Monsanto:


https://secure.avaaz.org/fr/stop_monsanto_in_argentina_global_/?baZfyfb&v=32972

Sofia et les habitants de Malvinas se sont allongés devant les bulldozers pour bloquer la construction de l'usine. Si nous amplifions leur appel, ils pourraient gagner. La présidente Cristina Kirchner fait face à une vague d’impopularité: elle ne peut pas se permettre de passer pour une dirigeante qui fait passer les intérêts de Monsanto avant ceux de ses concitoyens.  

Cette immense usine utilisera des produits chimiques toxiques pour fabriquer ses semences. Cela vous paraît bizarre? Les semences ne sont-elles pas issues des plantes? Pas dans le terrifiant monde selon Monsanto. Les plantes y sont génétiquement programmées pour être stériles, et la seule manière pour les agriculteurs de continuer à les cultiver est de racheter chaque année les graines Monsanto. Aux États-Unis, certaines espèces cultivées proviennent à 90% des usines Monsanto, et avec ce nouveau site en Argentine, cette entreprise de sinistre réputation étendra encore un peu plus son emprise sur la planète.  

Les menaces et les coups portés à Sofia ainsi qu’à ses camarades de lutte sont la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Stoppons l’invasion de Monsanto en Amérique du Sud et tentons de réparer les dégâts commis sur nos écosystèmes!

https://secure.avaaz.org/fr/stop_monsanto_in_argentina_global_/?baZfyfb&v=32972

D'aucuns avancent que les OGM permettraient une agriculture beaucoup plus moderne. Cela pourrait être vrai un jour. Cependant les quelques avantages de ces semences sont essentiellement matraqués par les services de communication des fabricants, tout comme l’idée que les OGM pourraient «faire disparaître la famine» en étant beaucoup plus productifs que les semences normales; en réalité, les preuves de cette assertion sont quasi-inexistantes. De surcroît, les partisans des technologies de manipulation génétique font souvent passer les profits avant le bien-être de la planète et de ses habitants. La gestion des risques en matière de santé publique devrait relever de la compétence des États, mais Monsanto est très douée pour miner la démocratie. Aux États-Unis, la firme vient même de faire voter une loi interdisant à un juge d’ordonner le rappel des produits Monsanto, même pour des raisons de santé publique!  

À cause de l’agriculture industrielle et génétiquement modifiée, notre planète change de visage. Et nos gouvernants sont bien trop influencés par la multinationale américaine au centre de ces mutations, une immense entreprise qui contrôlera bientôt toute l’alimentation mondiale. N’obligeons pas nos enfants et nos petits-enfants à hériter d’un monde nourri par Monsanto. Nous pouvons arrêter la firme maintenant
 

 

 


Publié dans OGM j'en veux pas!

Partager cet article