5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 13:11

La compagnie CMC développe un nouveau bateau autonome en énergie grâce à sa pile à combustible.

 

Associée avec Hélion, Transdev Cap Provence et le centre Arts et Métiers Paris Tech d'Aix en Provence, la compagnie Croisières Marseille Calanques s'est lancé un nouveau défi : mettre à l'eau un nouveau bateau à pile. Mais avec une particularité jamais réalisée jusqu'alors, à savoir supprimer les besoins en ravitaillement d'oxygène et d'hydrogène. En effet, la pile sera munie d'un électrolyseur capable de fournir de l'énergie à base d'eau. La navette ainsi équipée sera nommée Green Calanques et deviendra le premier navire de la zone sans bruit et sans émission de gaz à effet de serre.


Prévue pour entamer ses rotations commerciales en 2013, le bateau sera d'abord essayé durant un an sans passagers afin de tester les réglages et d'obtenir peut être un assouplissement des réglementations concernant l'hydrogène. Le Green Calanques s'intégrera alors parfaitement dans cette zone promue Parc National.

 

 


3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 19:25

Publiée prochainement dans la revue Nature, une étude américaine, extrapolant sur l'avenir les données actuelles concernant les espèces animales menacées, estime que, faute d'interventions décisives, la sixième extinction de masse de l'histoire de la Terre est en marche.

 

"Si vous ne considérez, par exemple, que les mammifères en danger critique (...) et si vous supposez qu'ils auront disparu d'ici 1.000 ans, et bien ceci nous place clairement en dehors de toute norme, et nous indique que nous entrons dans le domaine de l'extinction de masse. Si les espèces actuellement menacées s'éteignaient réellement, et si ce taux d'extinction se poursuivait, alors la 6e extinction de masse pourrait survenir dans aussi peu de temps que 3 à 22 siècles", résume le Pr Anthony Barnosky, de l'Université de Californie.


Les biologistes estiment que, durant les 500 dernières années, au moins 80 espèces de mammifères ont disparu, sur un total de départ de 5.570. Néanmoins, le professeur Barnosky pense qu'il n'est pas trop tard pour sauver ces mammifères en danger critique, ainsi que d'autres espèces,  et s'arrêter en deçà du point de basculement, en luttant contre la fragmentation des habitats, les espèces envahissantes, les maladies et le réchauffement climatique. "Nous avons encore beaucoup de biotopes terrestres à sauver", conclut-il.

 

 


Published by Gerome - dans Nature
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 11:08

La FAO (Food and Agriculture Organization) a publié un rapport sur l'état des forêts mondiales, montrant une diminution sur toute la planète.

jungle-sarawak-297165.jpg

Dans son nouveau rapport, la FAO a mesuré le taux de déforestation sur une période de 10 ans, de 2000 à 2010, dans les régions les plus boisées du monde. La perte sur cette période est estimée à au moins 2,5 millions d'hectares : au niveau mondial, nous sommes passés de 21,9 millions d'hectares de forêts à 19,4 millions.

Cette perte radicale a été ressentie surtout en Amérique Centrale, où les programmes de lutte contre la déforestation ont du mal à être mis en place à cause de l'expansion agricole et de l'urbanisation. Ce phénomène est ressenti au Nicaragua, Salvador, Guatemala, Honduras, Costa Rica, Belize et Panama. Ces pays ont perdu en moyenne 1,19% de leurs zones boisées, contre 0,13% pour la moyenne mondiale.

Pour terminer sur une note positive, on remarque que dans les Caraïbes les zones boisées ont eu tendance à augmenter, principalement grâce à l'abandon de terres cultivées sur lesquelles la forêt a repris ses droits.

 

 


Published by Gerome - dans Nature
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 11:03

A cause de la flambée des cours des céréales et de l’absurdité de la politique de subvention de Bruxelles, la luzerne est menacée, c’est une CATASTROPHE ! Si elle n’est pas semée cette année, c’est fichu : faute de luzerne à traiter, les coopératives vont fermer les usines de déshydratation et il sera trop tard pour réagir.

Mais cette culture est indispensable : elle fournit des protéines naturelles que nous n’avons pas besoin d’aller chercher au Brésil ou aux Etats-Unis, elle est respectueuse de l’environnement, elle ne consomme pas de pesticides, elle fixe naturellement l’azote et protège la biodiversité. Si elle n’est pas aidée, elle disparaitra des assolements entraînant des dégâts environnementaux considérables.

Que l’on soit producteurs bio, agriculteur raisonné, éleveur soucieux de l’avenir, nous sommes concernés par cette menace.

L’association Sauvons la luzerne a créé un site et mis une pétition en ligne pour faire pression sur Bruxelles. Aidez-nous à relayer notre action auprès de vos lecteurs.

Le lien du site est : www.sauvonslaluzerne.org
ou celui de la pétition : http://www.mesopinions.com/Sauvons-la-Luzerne---petition-petitions-471f42f82367d42779bf9683f51650cb.html

 

 


Published by Gerome - dans Nature
commenter cet article