30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 09:11

 En décembre 2010, le ministère de l’Agriculture annonçait le renouvellement d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) pour une durée d’un an de l’insecticide CRUISER 350, utilisé en enrobage de semences de maïs. Cette dérogation d’un an en faveur du CRUISER était alors délivrée pour la quatrième fois consécutive depuis 2008. Excédée par cette pratique indéfiniment renouvelable, l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF) avait dénoncé « un artifice juridique scandaleux destiné à contraindre les acteurs de l’Environnement à engager chaque année un nouveau contentieux pour contester l’AMM ».



A l’époque, l’UNAF avait déjà saisi trois fois le Conseil d’Etat sur ce dossier. Mais il semble aujourd’hui que ces efforts n’aient pas été vains. En effet, le 24 janvier dernier, le Conseil d’Etat (1) a examiné les trois requêtes de l’UNAF, contrant les décisions d’autorisation de mise sur le marché du CRUISER 350. Lors de cette audience, le rapporteur public du Conseil d’Etat, monsieur Edouard GEFFRAY, a demandé l’annulation des décisions par lesquelles le ministre de l’Agriculture a autorisé le CRUISER successivement en 2008, 2009 et 2010. Par ailleurs, le magistrat a également appelé à la condamnation de l’Etat à verser 9 000 € d’indemnités à l’UNAF pour ses frais de procédure.



S’exprimant sur cette « victoire annoncée », le Conseil d’Etat se rangeant aux recommandations du rapporteur public dans la plupart des cas, le président de l’UNAF, Henri CLEMENT a déclaré : « (…) une fois de plus, cette affaire pose la question de l’indépendance de l’expertise au sein de l’agence nationale (l’ANSES) et de l’agence européenne (AESA) chargées de l’évaluation des risques. Elle pose aussi la question de la confiance que les citoyens doivent pouvoir attacher au fonctionnement régulier des pouvoirs publics ».



Puissant insecticide neurotoxique de traitement des grandes cultures, le CRUISER est dénoncé depuis des années par les apiculteurs pour son impact sur l’ensemble des insectes pollinisateurs. Ce produit a succédé aux insecticides GAUCHO et REGENT, tous deux interdits sur intervention du Conseil d’Etat. A l’heure actuelle, le CRUISER est interdit dans la plupart des pays européens.
Cécile Cassier


1- Le Conseil d’État se définit comme « le conseiller du Gouvernement pour la préparation des projets de loi, d’ordonnance et de certains décrets. Il traite également ses demandes d’avis et effectue à la demande du Gouvernement ou à sa propre initiative des études. Depuis la réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008, le Conseil d’Etat peut également être saisi par le président de l’Assemblée nationale ou du Sénat d’une proposition de loi élaborée par les parlementaires ».

 

 

27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 14:30

"Recette de la tarte aux cerises" 

Tarte-au-cerise.jpg

 

Voici, la liste des produits  chimiques utilisés pour la fabrication d'une tarte aux cerises  de supermarché, depuis le champ de blé jusqu'à l'usine  agroalimentaire.  Bon appétit!

 
 *_Histoire de la Pâte
 _*Pour obtenir la farine, les grains de blé ont été enrobés d'un  fongicide avant semis. Pendant sa culture, le blé a reçu de 2 à  6 traitements de pesticides selon les années, 1traitement aux  hormones pour raccourcir les tiges afin d'éviter la verse et 1  dose importante d'engrais: 240 kg d'azote, 100 kg de phosphore  et 100 kg de potassium à l'hectare, tout de même !

 
 Le blé moissonné, dans le silo, après récolte, les grains sont  fumigés au tétrachlorure de carbone et au bisulfite de carbone,  puis arrosés au lopyriphosméthyl. Pour la mouture, la farine  reçoit du chlorure de nitrosyl, puis de l'acide ascorbique, de  la farine de fève, du gluten et de l'amylase.
 Ensuite, il faut faire lever la pâte. La poudre levante est  traitée au silicate de calcium et l'amidon est blanchi au  permanganate de potassium. Pas de pâte sans corps gras. Ceux-ci  reçoivent un antioxydant (pour éviter le rancissement) comme  l'hydroxytoluène de butyl et un émulsifiant type lécithine.

 
 *_Histoire de la Crème
 _*La crème sur laquelle vont reposer les cerises se fait avec  des oeufs, du lait, et même de l'huile.
 * Les oeufs proviennent d'un élevage industriel où les poules  sont nourries avec des granulés contenant des :
 - antioxydants (E300 à E311),- arômes,- émulsifiants: alginate  de calcium,- conservateurs : acide formique,- colorants :  capsanthéine,
 - Agents liants: ignosulfate
 - et enfin des appétants : glutamate de sodium, pour qu'elles  puissent avaler tout ça. Elles reçoivent aussi des  antibiotiques, bien entendu, et surtout des anticoccidiens. Les  oeufs, avant séchage, reçoivent des émulsifiants, des agents  actifs de surface comme l'acide cholique et une enzyme pour  retirer le sucre du blanc.


 * Le lait provient d'un élevage industriel où les vaches  reçoivent une alimentation riche en produits chimiques :
 - antibiotiques : flavophospholipol (F712) ou monensin-sodium  (F714)
 - antioxydants : ascorbate de sodium (F301), alphatocophérol de  synthèse (F307), buthyl-hydrox-toluène (F321) ou éthoxyquine  (E324),
 - émulsifiants : alginate de propylène-glycol (F405) ou  polyéthylène glycol (F496),
 - conservateurs : acide acétique, acide tartrique (E334), acide  propionique (F280) et ses dérivés (F281 à E284), - composés  azotés chimiques : urée (F801) ou diurédo-isobutane (F803),
 - agents liants : stéarate de sodium - colorants : F131 ou F142
 - et enfin des appétants pour que les vaches puissent manger  tout ça, comme le glutamate de sodium.


 * Les huiles, quant à elles, ont été :
 - extraites par des solvants comme l'acétone,  puis raffinées  par action de l'acide sulfurique,  puis lavageà chaud,   neutralisées à la lessive de soude,
 - décolorées au bioxyde de chlore ou au bichromate de potassium  et désodorisées à 160°C avec du chlorure de zinc. Enfin, elles  ont été recolorées à la curcumine. La crème de la tarte, une  fois fabriquée, reçoit des arômes et des stabilisants comme  l'acide alginique (E400).


 *_Histoire des Cerises
 _*Les cerisiers ont reçu pendant la saison entre 10 et 40  traitements de pesticides selon les années.
 * Les cerises sont :
 - décolorées à l'anhydride sulfureux et recolorées de façon  uniforme à l'acide carminique ou à l'érythrosine. Elles sont  plongées dans une saumure contenant du sulfate d'aluminium,  et  à la sortie, reçoivent un conservateur comme le sorbate de  potassium (E202).
 Elles sont enfin enduites d'un sucre qui provient de betteraves  qui, comme les blés, ont reçu leur bonne dose d'engrais et de  pesticides. Ce sucre est extrait par :


 - défécation à la chaux et à l'anhydride sulfureux,  puis  décoloré au sulfoxylate de sodium,  puis raffiné au norite et à  l'alcool isopropylique. Il est enfin azuré au bleu  anthraquinonique.
 Par ces traitements, les cerises ayant donc perdu tout leur  goût, il est nécessaire d'ajouter un parfum artificiel  alimentaire. Ce parfum est une recréation synthétique du goût et  de l'odeur à partir d'éléments artificiels issus de la chimie du  pétrole aux prix de revient extrêmement faibles,  par économie  d'échelle , en comparaison du parfum naturel de fruit. L'exemple  développé est ici la cerise, mais de tels composés servent à  recréer aussi bien des parfums artificiels de fraise, d'ananas,  de framboise, de miel, de caramel, de muguet.etc.

 
 * Le parfum artificel de cerise se compose donc des molécules  synthétiques (donc à la stéréochimie inversée) suivantes :
 - acétate d'éthyle-- acéthyl méthylcarbinol-- butyrate  d'isoamyle-- caproate d'ethyle-- caprylate d'isoamyle-- caprate  d'ethyle-- butyrate de terpenyle
 - géraniol-- butyrate de geranyl - acetylacetate d'ethyle--  heptanoate d'ethyle-- aldéhyde benzoïque-- aldéhyde  p-toluique—vanilline-- essence artificielle d'amande amère SAP--  essence artificielle de girofle Bourbon-- essence artificielle  de cannelle Ceylan-- essence de lie de vin .
 
 Ce texte, consacré à "la tarte aux cerises de supermarché" a  été rédigé par Claude Bourguignon, un ingénieur agronome qui  travailla à l'INRA, avant de quitter l'honorable maison pour  cause de désaccord. Spécialiste de la microbiologie des sols,  c'est lui qui démontra, pour la première fois, que les sols  cultivés à grand renfort d'engrais chimiques et de pesticides,  étaient biologiquement ... morts. Tout ce qui fait la vie, et  donc la qualité des terres, à savoir les populations  microbiennes et fongiques, est détruit par les produits  chimiques, conduisant à une perte des nutriments et à l'érosion  des sols. Membre de la Société américaine de microbiologie - en  France , il n' y a plus aucune chaire de microbiologie des sols,  y compris à l'INRA! - Claude Bourguignon a créé avec sa femme le  Laboratoire d'analyse microbiologique des sols, qui intervient  dans de nombreux pays, pour aider les agriculteurs à retrouver  la fertilité de leurs sols.

 


27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 14:25

L'association Ecologie au Quotidien organise les 9 èmes Rencontres de l'Ecologie ( conférences, table-ronde, débats, films, ateliers pratiques, visites de sites, expositions, bal folk...) du 21 janvier au 06 février 2011 en Drôme et en Isère et du mardi 25 janvier au mercredi 2 février 2011 à la Salle Polyvalente de Die, Bd du Ballon

 

Cette année, le thème est " Grandir en Humanité" et nous sommes heureux de vous faire parvenir le programme et l'affiche que vous pouvez diffuser sur votre réseau si vous le désirez. C'est avec plaisir que nous vous accueillerons pour cette nouvelle aventure écologique et humaniste, L'Equipe d'Ecologie au Quotidien PS: Les personnes de la Région Rhône-Alpes peuvent se procurer des programmes et affiches dans les endroits suivants à partir du jeudi 23 décembre 2010 :

A LYON: Silence Ecologie - Alternatives - Non Violence 9, rue Dumenge, F - 69317 LYON Tél : 04 78 39 55 33 (du mardi au jeudi, 10 à 12h, 14 à 17h)

 

A VALENCE : Un Tablier Pour Deux 164 av Victor Hugo 26000 VALENCE Tel : 04 75 44 14 68

 

A ROMANS : Comptoir à Part Magasin de Destockage des marques de mode Éthique 49, avenue Gambetta (face Marques Avenue) 26100 ROMANS Tel : 04 75 72 66 09

 

A CREST : Etincelle- Magasin de produits biologiques 10 cours Verdun 26400 CREST Tel : 04 75 25 34 38 A DIE : La Carline Epicerie Biologique 21,rue du Viaduc 26150 DIE 04.75.22.08.11 ________________________________ Ecologie au Quotidien 04 75 21 00 56 Site : www.ecologieauquotidien.fr

 

 


Published by Gerome - dans Nature
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 18:10

La mort, une énergie renouvelable comme les autres? Dans la ville de Redditch, près de Birmingham  en Angleterre, un conseil de quartier milite pour chauffer le nouveau complexe sportif grâce à la chaleur émise par le crématorium voisin. Selon les membres du conseil, la chaleur captée pourrait permettre d'économiser près de 17.000 euros par an. Mais certains ont des scrupules à utiliser la chaleur générée par les incinérations, rapporte le quotidien britannique The Guardian.


«Nager dans une piscine chauffée grâce à la mort de ses proches, c'est un peu étrange»

Des réunions avec les habitants de Redditch vont être organisées pour débattre du projet. Si tout le monde s'accorde sur la nécessité d'économiser l'énergie, l'origine de la chaleur pourrait en gêner certains. Ainsi, Simon Thomas, des pompes funèbres locales, est sceptique sur l'acceptabilité du projet: «Je ne sais pas si les gens seront à l'aise de nager dans une piscine chauffée grâce à la mort de leurs proches. C'est un peu étrange», juge-t-il.


Du côté du conseil de quartier, on est plus pragmatique: «Je préfère utiliser l'énergie plutôt que de la voir sortir de la cheminée et chauffer le ciel, plaide Carole Gandy, présidente du conseil de quartier. Cela ne fera aucune différence pour les gens qui utilisent le crématorium. Ce n'est pour l'instant qu'une proposition mais, pour ma part, je soutiens ce projet car il permettra à la mairie d'économiser de l'argent et, à plus long terme, d'économiser de l'énergie comme on nous recommande de le faire.»