23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 16:36
 glacierseul.jpg
 
La fonte estivale des glaces arctiques a été sans précédent cette année, faisant disparaître plus de 4,13 millions de km2 de banquise soit dix fois la superficie du Royaume-Uni, signe d'accélération du réchauffement climatique, selon des scientifiques américains.Cette superficie de banquise fondue dépasse le précédent record de l'été 2005, précisent vendredi ces experts du National Snow and Ice Center (NSIDC) à Boulder (Colorado, ouest).

Le recul de la couche de glace sur l'océan arctique, sous l'effet du réchauffement estival, a apparemment atteint son maximum dimanche.
Depuis, la glace se reforme et s'étend de nouveau sous l'effet du grand froid arctique qui s'installe alors que le soleil se couche pendant six mois au pôle Nord et ce partir de vendredi.

La retraite des glaces arctiques a été particulièrement frappante cet été, libérant du côté de l'Alaska des milliers de km2 d'eau. Le fameux Passage du Nord-Ouest à travers l'archipel canadien qui relie l'Atlantique au Pacifique a ainsi été navigable pendant des semaines.
"Il s'agit du plus fort recul des glaces arctiques jamais enregistré", a souligné Walt Meier, un scientifique du NSIDC. "Nous observons une fonte accrue des glaces arctiques depuis 30 ans mais ceci marque réellement une accélération", a-t-il ajouté.

Les satellites traquent l'évolution saisonnière de la banquise polaire depuis 1979 mais plusieurs experts ayant analysé les archives russes et d'Alaska remontant sur plusieurs décennies ont indiqué que le recul des glaces arctiques est probablement été sans précédent, même durant la période de réchauffement des années 30.
"Je ne pense pas qu'on ait observé dans les années 30 et 40 ce que nous voyons aujourd'hui", a commenté Igor Polyakov, un glaciologue de l'Université d'Alaska cité vendredi par le New York Times.
Source : AFP

Published by Gerome - dans Nature
commenter cet article
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 15:52
ogm-cantine.gif

La Commission européenne a réaffirmé vendredi que la législation européenne n'autorisait pas un Etat ou une région à "geler" la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM), comme la possibilité en est évoquée en France. "Une interdiction générale n'est pas possible selon la juridiction européenne", a rappelé Barbara Helfferich, la porte-parole du commissaire à l'environnement Stavros Dimas. Le gouvernement français prépare "un gel de la commercialisation des semences OGM" jusqu'à l'adoption d'une nouvelle loi, mais celui-ci a affirmé vendredi que "sa position n'est pas arrêtée".

C'est une situation intenable. Lorsque le gouvernement enfin décide d'entreprendre un gel des cultures OGM, c'est bruxelles qui empêche de tourner en rond.
On se demande à quoi va servir le grenelle de l'environnement si les décisions sont déjà prises avant et par plus haut. Je sens que ça va encore être une belle mascarade où il n'y aura aucune avanvée, une farce démocratique servant plus à apaiser la grogne générale qu'à un désir honnête de travailler pour le bien commun.
Quand on sait que 8 français sur 10 se disent inquiets face aux OGM, il n'y a pas besoin de polémiquer plus longtemps. Il faut écouter la voix du peuple et non prendre des décisons despotiques et unilatréales.
NON AUX OGM!!!




23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 12:57
La dixième édition du grand nettoyage aura lieu dans la vallée du loup (06) le samedi 13 octobre, RDV à 8h30 au gymnase de la colle sur Loup.
Au programme journée conviviale de ramassage des ordures laissées dans la nature suivi d'un repas et un concert pour poursuivre dans la bonne ambiance le soir. "gratuit pour les participants"  PAF 5 euros.
Alors si vous êtes dans le coin et que vous ne faites rien à ce moment là, c'est le moment de rendre service à Notre Terre!

Pour plus d'infos :
 http://rikikibeach.free.fr/cariboost1/

23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 12:46

Les cultures de mais OGM là où elles sont faites, contaminent par leur pollen les récoltes faites par les abeilles qui vont naturellement butiner le maïs pour récolter du pollen.

Les cultures voisines de maïs sont également polluées et le taux de contamination ne peut que progresser d'années en années.

Cette situation risque de condamner les productions labéllisées ne voulant pas d'OGM. C'est ainsi une grave atteinte à la liberté d'entreprendre, pour ceux qui ne désirent pas avoir d'OGM dans leurs cultures.

Voir la vidéo :
  http://www.blip.tv/file/347281/

Published by Gerome - dans Nature
commenter cet article