4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 09:45
Un silence pour le moins pesant....


Après nous avoir donné l'espoir d'une éventuelle candidature à l'Elysée, après avoir fait pression sur les candidats, après avoir fait signer le pacte écologique, c'est le silence radio. Que fait-il, où est-il, qu'a t-il décidé? Et surtout pourquoi Nicolas Hulot n'intervient pas dans cet entre deux-tours, moment crucial pour parler d'écologie aux candidats?
Lorsque la ou le futur président(e) sera élu(e) est-ce qu'il sera là pour leur faire tenir leurs promesses?
Pendant des éléctions, les candidats promettent de belles choses, ils ont des beaux discours, ils brossent tout le monde dans le sens du poil mais lorsqu'ils sont élus, ils deviennent curieusement amnésiques.
Je souhaite de tout coeur que monsieur Hulot reprenne son rôle de garde-fou et qu'il veille à ce que le pacte écologique rentre dans le futur programme gouvernementale. Les candidats ont signé : cela veut dire qu'ils sont d'accords avec ses propositions et qu'ils les appliqueront. Si ce n'est pas le cas il faudra descendre une fois de plus dans la rue. C'est une des rares choses qui marchent à peu près bien dans ce pays...




Published by Gerome - dans Nature
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 20:13

L'entente entre les nations est de plus en plus difficile lorsqu'il s'agit d'instaurer des règles et d'imposer des lois en matière d'environnement. D'un côté il y a ceux qui sont soucieux de l'avenir de la Terre et de leurs enfants et qui également craignent pour leur santé et leur sécurité et de l'autre il y a ceux qui sont soucieux d'accroître leurs bénéfices et de sans cesse améliorer leur confort de vie. Cette deuxième catégorie de personnes refuse de se projeter dans le futur et d'appréhender les conséquences de leurs actes, ces personnes là creusent nos tombes petit à petit.

BANGKOK (Reuters)
La troisième réunion du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), qui se tient à Bangkok, pourrait s'embourber à cause du dépôt d'environ 1.500 amendements par les représentants chinois, estime un délégué de haut rang participant à la conférence.

Depuis lundi, une centaine de pays tentent de se mettre d'accord sur les termes d'un texte devant déterminer la marche à suivre pour juguler le changement climatique.
Cette réunion est la troisième à se tenir cette année après celle de Paris, en février, où le point à été fait sur les recherches scientifiques, et celle de Bruxelles, début avril, où les experts s'étaient interrogés sur les conséquences du réchauffement climatique.

Les représentants chinois insistent pour que le texte final comporte un paragraphe indiquant que les nations indutrialisées devaient être tenues pour responsable de la plupart des émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.
"Ils veulent une déclaration qui évalue à 75% la part de responsabilité de ces pays", explique un délégué qui a souhaité conserver l'anonymat.
"Mais ils ne veulent pas d'une déclaration qui affirmerait que cette proportion s'atténue. Dans les années 70, la proportion cumulée était de 90%, aujourd'hui elle n'est plus que de 77%. Ils ne veulent pas entendre parler de ces chiffres. Ils ne veulent évoquer que ceux qui les arrangent."

Ces revendication pourraient inciter d'autres pays à tenter d'insérer des clauses supplémentaires qui pourraient vider le texte final de sa substance.
"La question du coût des réductions d'émission pourrait être édulcorée", a poursuivi le délégué.
Selon le rapport soumis aux délégués réunis à Bangkok, la stabilisation des émissions de gaz à effet de serre coûterait en 2030 entre 0,2% et 3% du PIB mondial.

Désolé pour le copié/collé mais la dépêche me paraissait trop importante pour ne pas la publier.
Published by Gerome - dans Nature
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 19:54
Une bonne nouvelle pour la Forêt des Eméyères! Cette après-midi je me suis rendu là-bas pour vérifier si les promesses qu'on m'avait faites avaient été tenues, et à ma grande satisfaction la seconde décharge a été totalement déblayée, il ne reste plus rien, on trouve ci et là quelques déchets verts (branches, gazon, poutres, ardoises...) mais à part ça, plus rien!
J'en profite également pour remercier le propriétaire du terrain qui a assumé pleinement son rôle.
Et qu'en est-il de la plus grosse décharge qui se situe sur le terrain du lycée agricole? Elle est toujours là, fidèle au poste..... Le directeur du lycée m'a dit qu'il la nettoierait dans le courant du printemps sans me donner réellement de date, alors j'attends..... J'espère qu'il n'a pas oublié ce qu'il a promis.
Visiblement il faut être patient lorsqu'on travaille dans l'environnement, tout ne peut pas se faire de suite et c'est regrettable car la Terre n'attend pas.



Published by Gerome - dans Hautes-Alpes
commenter cet article
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 17:53
Du nouveau dans l'actualité environnementale des Hautes-Alpes : la Société Alpine de Protection de la Nature (SAPN) vient de créer son site internet. Vous découvrirez des informations sur les actions de la SAPN et de ses membres, des résumés d'articles de la gazette de l'asso, "le Petit Coq", du naturalisme, une librairie riche et passionante, etc....



Published by Gerome - dans Hautes-Alpes
commenter cet article