Des entreprises qui se mettent au vert

Publié le par Gerome

Dans la série " bonnes nouvelles", je veux mettre l'accent sur les grandes entreprises et autres multinationales qui ont décidé de se tourner vers les énergies renouvelables.
Et la palme revient à General Electric :

General Electric (GE) prévoit que sa division "verte" devrait "exploser" ses ventes à l'horizon 2010. Le groupe américain table sur un chiffre d'affaires de 20 milliards de dollars annuel et réalise déjà des investissements important dans le secteur de l'énergie propre.

Seulement deux ans après sa naissance, la branche environnementale de GE dispose déjà d'un livre de commandes bien rempli. Spécialiste des éoliennes et des technologies de conservation de l'énergie, la division a réalisé un chiffre d'affaires de 12 milliards de dollars (9 milliards d'euros) l'an passé. En 2010, GE prévoit que ses ventes atteindront 20 milliards de dollars (15 milliards d'euros).

D'après le PDG du groupe énergétique, Jeffrey Immelt, la croissance de la demande pour des biens et des services respectueux de l'environnement défie toutes les prévisions. "L'écologie est devenue vendeuse et universelle", a estimé le PDG qui ne cache pas que si GE porte un si grand intérêt à l'énergie propre, c'est surtout parce qu'il s'agit d'un secteur très profitable.

GE a dévoilé onze nouveaux produits, services et technologies qu'il va lancer dans les prochains mois, la plupart d'entres-eux ont été développé en partenariat avec d'autres groupes, voire de petites start-up. Son activité veut s'adresser à un champ élargi, allant des compagnies aériennes aux loueurs de véhicules et du secteur de la distribution, notamment avec Wal-Mart, aux particuliers.
Source : la tribune

Le groupe Lafarge, numéro un du ciment dans le monde
a annoncé son nouveau projet 'Ambitions Développement Durable 2012'.
Le groupe français se fixe trois priorités :
la lutte contre le réchauffement climatique,
veiller à la protection de la biodiversité
et à la santé de ses employés dans le monde.

 

Le cimentier s'engage à évaluer toutes ses carrières à travers le monde selon des critères validés par WWF International, afin d'instaurer un plan de développement de la biodiversité sur les sites ayant un potentiel, en matière d'espèces rares de faune ou de flore.
Lafarge lance également un programme de santé pour lutter contre le sida et la malaria.



Publié dans Les bonnes nouvelles

Partager cet article

Environnement : de bonnes nouvelles

Publié le par Gerome

Laissons pour un temps les nouvelles moroses qui nous mettent le moral dans les baskets et tournons nous vers de bonnes nouvelles annonciatrices d'espoir et peut-être de renouveau. Les médias ont tendance a faire du catastrophisme (et moi le premier,je l'admets), entretenant un climat malsain où se mêlent la peur, le doute, l'angoisse....Et surtout lorsqu'on parle d'environnement le tableau est plus que noir, le réchauffement climatique est une épée de Damocles suspendu au dessus de nos têtes, les catastrophes naturelles liés à ces mêmes changements créent une insécurité permanente. Bref, on n'est plus à l'abri nul part sur cette bonne vieille Terre! Je tiens quand même à préciser que la majorité des catastrophes naturelles sont liées aux actions de l'homme, elles ne sont que les répercussions de notre comportement irrespectueux face à la Nature.

Parcque l'environnement n'est pas synonyme de mauvaises nouvelles, on apprend de temps à temps ci et là des découvertes en matière d'énergie renouvelable, telle société qui se lance dans le développement durable, tel pays qui décide de mettre la protection de l'environnement au premier plan, des femmes et des hommes qui par leur determination arrivent à faire plier les décideurs etc....
Comme aujourd'hui par exemple:
j'apprends que la filiale "Energies Nouvelles" de EDF s'apprête à construire
l'un des plus grands projets éoliens offshore en Europe à Zeebrugge en Belgique. Le futur parc devrait à terme totaliser 60 éoliennes d'une capacité maximale de 300 MW.

J'ai aussi appris que le gouverneur de Californie Arnold Shwarzennegger, considéré comme un proche de bush a décidé d'aller à l'encontre des décisons de Washington et d'appliquer le protocole de Kyoto dans son état, sa décision a fait tâche d'huile puisque d'autres gouverneurs ont décidé d'appliquer le protocole de Kyoto!

Toujours aux Etats-Unis l'Etat de Floride
s'est doté d'une flotte de bus roulant exclusivement à l'hydrogène. Fabriqués par le constructeur automobile Ford, cinq de ces bus ont été livrés au Canada et d'ici la fin de l'année 30 bus seront mis en circulation dans toute l'Amérique du nord. C'est peu me diriez-vous mais c'est un premier pas encourageant surtout de la part des etats-unis.

........et d'ici 2012 les 13000 taxis que compte New-York seront équipés de moteurs hybrides. Le maire de Gotham souhaite
parvenir à une réduction de 30% des émissions de dioxyde de carbone d'ici 2030.

Saluons les effors faits par les américains. La plupart des personnes qui me connaissent et me lisent savent que je ne porte pas particulièrement les etats-unis dans mon coeur mais lorsque des actions sont engagées en faveur de l'environnement je ne peux que les saluer.



Publié dans Les bonnes nouvelles

Partager cet article

Il paraît que le ministre d'etat est écolo...

Publié le par Gerome

planete.jpg
juppé à l'environnement, ça donne à peu près ça


....il est au moins aussi écolo que georges bush.
On aurait pu penser que son exil au canada aurait été bénéfique mais il n'en est rien! alain juppé, sans surprise, nous dévoile quelle sera sa politique en matière d'environnement.
Deux grands sujets lui tiennent à coeur  : le nucléaire qui selon lui est inévitable et impeccable et les OGM qu'il sponsorise. alain juppé pense que l'on doit poursuivre les recherches sur les OGM en france....
Concernant le nucléaire, on se rend compte que ce n'est pas une fin en soi : les éoliennes off-shore (en plein large), les centrales solaires, les panneaux solaires individuels permettraient à la france de se débarasser de ses 58 centrales nucléaires.

Nous avons aujourd'hui la technicité nécessaire pour ne faire appel qu'à des énérgies renouvelables mais l'énergie nucléaire est plus une question de fierté nationale qu'une question d'utilité publique. Il est vrai que la france est le spécialiste mondial du nucléaire, on envoie nos ingénieurs un peu partout dans le monde pour construire des centrales.
Il faut savoir une chose : la france ( que je ne peux me résoudre à écrire avec un f majuscule) a perdu de sa superbe; au 19 et au 20eme siècle on disait que la france était le phare qui éclairait le monde, c'était un pays de référence, tant au niveau de la culture que de la technologie....Mais après la seconde guerre mondiale, notre pays ne pu retrouver sa gloire d'antan et le nucléaire est un moyen pour faire briller notre pays internationalement.

La nocivité des OGM n'est plus à démontrer; les dernières études en date ont montré que sur le moyen terme il y avait un risque majeur pour les organes. alain juppé a cru qu'il pouvait leurrer son monde en nous disant qu'il avait eu un déclic, son attitude n'est pas celle d'un minsitre de l'environnement et ses propos sont inadmissibles. Sa démarche est atlantiste et on voit que le gouvernement français cherche à tout prix à plaire aux impérialistes américains. Je ne serais pas étonné de voir bientôt une succursale de monsanto en france.
Restons vigilants.


juppe-taule.gif
alain juppé au moment de sa condamnation à nanterres en 2004. On peut constater que sarkozy aime s'entourer de crapules.


Publié dans Nature

Partager cet article

Lettre ouverte de Nicolas Hulot aux futurs députés

Publié le par Gerome

LETTRE OUVERTE DE NICOLAS HULOT AUX FUTURS DEPUTÉS

Paris, le 4 mai 2007,

Mesdames, Messieurs les candidats aux élections législatives,

L’humanité est aujourd’hui menacée par une crise écologique et énergétique sans précédent qui amplifie et accélère toutes les tensions entre les hommes sur la planète. Comment l’éviter ? Nous n’avons pas d’autre alternative que d’engager une profonde mutation économique, sociale et culturelle de nos sociétés, qui s’appuie sur une mobilisation collective.
Nous devons impérativement opérer une évolution en profondeur vers d’autres façons de produire, de travailler, de consommer, de se nourrir, de se loger, de se déplacer, de se chauffer... L’emploi, l’activité économique, la solidarité, la démocratie, le bien-être de tous en dépendent.
Les mesures nécessaires, si contraignantes qu’elles puissent apparaître aujourd’hui, génèreront demain une fantastique créativité industrielle, stimuleront la recherche scientifique, découvriront de nouveaux gisements d’emploi. La « révolution » écologique est porteuse de nouvelles activités, d’une nouvelle ère économique et sociale, et d’améliorations de la condition humaine.
En lançant le Pacte écologique le 7 novembre dernier, avec la Fondation Nicolas Hulot et le Comité de Veille écologique, j’ai proposé qu’elle s’organise autour d’un «Pacte écologique ». Un nouveau contrat pour une nouvelle donne.

Le Pacte écologique, c’est une démarche :

• d'interpellation des candidats, au-delà des clivages politiques,
• de mobilisation des citoyens,
• de propositions pour nourrir le débat public.
Cinq des douze candidats à l’élection présidentielle, dont les deux qui sont restés présents au deuxième tour, ont signé le Pacte écologique et se sont engagés sur des mesures à la hauteur des enjeux écologiques et climatiques. Pour être mises en oeuvre, ces mesures doivent pouvoir s’appuyer sur des député(e)s conscient(e)s de ces enjeux.

Près de 750 000 de nos concitoyens ont signé le Pacte écologique, signifiant ainsi leur volonté de voir l’écologie placée au coeur de l’action publique. Le message est clair ! A vous maintenant de vous engager dans cette dynamique et de la fortifier. Les signataires du Pacte seront les témoins de votre engagement.
C’est pourquoi, après le Pacte écologique présidentiel, la Fondation Nicolas Hulot vous propose le Pacte écologique législatif afin que l’exécutif et le législatif soient en phase sur ces enjeux majeurs. Si vous, futur(e)s député(e)s, ne proposez et ne votez pas les lois qui vont dans le sens du Pacte écologique, celui-ci restera lettre morte.
Dans ce Pacte, nous vous proposons notamment d’établir un dialogue régulier avec les ONG environnementales afin d’échanger nos réflexions en amont des grands choix et textes de lois.

Ferez-vous des enjeux écologiques une priorité nationale ? Serez-vous les garants de la mise en oeuvre du Pacte écologique et de tout ce qui va dans son sens ? Il est temps, Mesdames et Messieurs les candidats, de passer enfin à l’action. Notre avenir à tous dépend de vos choix.
Pour toutes ces raisons, je vous invite à signer le Pacte écologique législatif sur

http://www.pacte-ecologique.org/legislatives/jemengage.php

Bien cordialement,

Nicolas Hulot

Président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme




Publié dans Nature

Partager cet article