habitat

Voici la "serre du futur" : une maison autosuffisante à construire soi-même

Publié le par Notre Terre

Voici la "serre du futur" : une maison autosuffisante à construire soi-même

 

 

Le mariage de la technologie et de l’écologie promet de formidables bouleversements. Notamment sur le plan de l’habitat. En créant une forme de symbiose entre la nature et les bâtiments, ont peut enfin réunir les conditions d’une maison passive, autosuffisante, confortable et économique ! Exemple avec « la serre du futur ».

 

Imaginée par The Green house of the future, cette serre luxuriante est à la fois un lieu de vie, de détente et de production agricole. Son secret ? Allier la puissance de la nature au savoir-faire moderne.

Et, bonne nouvelle, chacun serait capable de construire soi-même cette maison futuriste, autonome et respectueuse de l’environnement ! Ses concepteurs ont en effet produit un DVD qui partage leur expérience, leurs conseils et leurs plans de constructions. Pour avoir une idée de ce que ça donne.

Avouons que ça peut nous donner quelques envies, surtout ces jours-ci où l’on doit à regret se remettre à pousser le chauffage dans la maison !

S’inspirer de la nature pour se garantir un avenir confortable et respectueux de notre environnement ? Voici sans doute une piste de travail à privilégier plus que jamais !

 

 

Publié dans Habitat

Partager cet article

Au Vietnam, des maisons à 4000$ en bambous et résistantes aux séismes

Publié le par Notre Terre

vietnam-nouvelle-generation-maisons.jpg

 

 

Bambou et feuilles de cocotier: la maison de Vo Van Duong dans le delta du Mékong, au Vietnam, ressemble à beaucoup d'autres. Mais ce prototype qui se fond dans le décor est conçu pour résister aux typhons, aux inondations et aux tremblements de terre.


 

Les matériaux naturels à l'extérieur tranchent avec la structure moderne en acier de la nouvelle maison de l'agriculteur, censée résister aux catastrophes naturelles, fréquentes dans cette région d'Asie du sud-est.

«La nouvelle maison est plus sûre, je n'ai pas peur qu'elle s'effondre», a expliqué à l'AFP ce producteur de papayes âgé de 48 ans, qui a emménagé il y a neuf mois dans ses nouveaux murs.


L'agriculteur teste un prototype créé par un cabinet d'architectes vietnamiens, primé pour ses recherches sur les logements à bas coût destinées aux communautés touchées par les catastrophes naturelles, qui se sont multipliées avec le changement climatique.

Etant l'un des premiers à tester le prototype, la S-maison 2, Duong ne l'a pas payé. A terme, son prix devrait tourner autour de 4.000 dollars.

«Dans mon ancienne maison, de l'eau coulait du toit. Parfois, quand le vent soufflait fort, j'avais peur que la maison ne puisse pas résister», se souvient Duong, qui ajoute avoir fait des envieux parmi ses voisins.


Cette éco-maison est l’œuvre de Vo Trong Nghia, qui tente comme d'autres architectes à travers le monde de trouver des solutions pour des logements peu chers et faciles à assembler. D'après lui, tous les architectes ont le devoir d'aider les plus pauvres.

«Les milliards d'hommes vivant avec peu de revenus ont le droit de vivre dans des endroits confortables et fonctionnels», estime-t-il, insistant sur la nécessité de faire des maisons qui soient belles.

«Je ne veux pas que les gens regardent ces maisons comme des +logements bon marché+, mais comme des hébergements de qualité respectueux de l'environnement. Pour que les habitants puissent voir une meilleure qualité de vie», dit-il.


 

 

«Notre objectif, c'est que les propriétaires puissent la construire par eux-mêmes», a déclaré Kosuke Nishijima, un partenaire du cabinet.

La nouvelle version permet également de clouer plusieurs maisons ensemble, une fonction qui pourrait permettre, par exemple, la construction d'une école qui résiste aux tempêtes.

Nghia a déjà été approché par des ONG implantées au Bangladesh et aux Philippines mais n'est pas encore prêt à commercialiser la maison.

Pendant des décennies, les familles vietnamiennes ont cherché à adapter elles-mêmes leurs maisons pour faire face aux inondations. Et ces dernières années, des organisations comme la Croix-Rouge ainsi que les autorités locales ont également travaillé sur le sujet.


Mais pour s'assurer que ces projets soient couronnés de succès, «le soutien d'architectes privés est primordial», selon Boram Kim, une spécialiste de l'urbanisation qui travaille pour l'ONU-Habitat au Vietnam.

«L'Etat et les autorités locales sont bien conscients que ces maisons sont nécessaires pour les pauvres. Mais ils ont peu de connaissances techniques pour mettre en œuvre leurs idées», explique-t-elle à l'AFP.


Le cabinet de Nghia est parti d'un constat: les Vietnamiens vivant à la campagne doivent souvent rénover leurs cabanes de bambou traditionnelles sur pilotis.

Or, l'enveloppe externe de la S2, faite de feuilles de cocotier, ne doit être remplacée que tous les quatre ans. Et la structure elle-même ne nécessite pas d'entretien coûteux, explique l'ingénieur Lien Phuoc Huy Phuong.


«Cela peut durer longtemps, la structure est solide», précise-t-il à l'AFP. Et à l'intérieur, la maison est spacieuse et très aérée, avec de grandes fenêtres.

Le cabinet travaille essentiellement pour l'heure avec des hôtels haut de gamme ou des maisons privées. Mais ce projet de maison à bas coût est l'obsession personnelle de Nghia.

Lui-même veut vivre dans une S-maison. «Si ma famille est d'accord».

 

 


Publié dans Habitat

Partager cet article

Une maison en argile en Colombie

Publié le par Notre Terre

maison-argile.jpg

 

casa-de-barro.jpg

 

La Casa de Barro ("Maison d'argile"), ou Casa Terracota, à Villa de Leyva, est tout droit sortie de l'imagination débordante de l'architecte colombien Octavio Mendoza Morales. La construction a duré une douzaine d'années. Aujourd'hui, à mi-chemin entre le musée et l'outil didactique environnemental, le singulier édifice est tout bonnement captivant. Et une grande source d'inspiration pour sa propre déco…


L’architecte a construit la maison en argile, la même utilisée  pour les fameuses poteries. Croyez-le ou non, il a construit à la main ce véritable château à l’aide d’argile qu’il a laissée cuire au soleil.


Cette demeure de 160 mètres carrés est au coeur d’un paysage à couper le souffle. De plus, cette maison unique offre toutes les commodités dont on a besoin: des panneaux solaires pour l’approvisionnement en eau chaude, des mosaïques pour agrémenter le décor, deux étages avec un salon, une chambre et une cuisine… On y retrouve même des ustensiles de cuisine et des meubles fabriqués eux aussi en céramique!

 

 


Publié dans Habitat

Partager cet article

Habitat : des aides à la rénovation très différentes selon les régions

Publié le par Notre Terre

maisonEnergie.png

 

Un climat et un parc immobilier très diversifié... Il est normal que les Français, selon qu'ils habitent le nord, le sud, l'est ou l'ouest du pays, n'aient pas du tout la même consommation d'énergie. Le hic, c'est qu'il en va de même pour les montants de certaines aides aux travaux de rénovation énergétique, différentes d'une région à une autre. C'est le cas de la prime énergie délivrée par les fournisseurs en échange de certificats d'économie d'énergie (CEE).

 

Selon une étude que notre journal s'est procurée, si cette prime est en moyenne de 374 € sur l'ensemble du territoire, elle atteint 576 € en Franche-Comté et n'est que de 91 € en Corse ! « La prime énergie est versée à un particulier qui a effectué des travaux de rénovation énergétique, explique Nicolas Moulin, le fondateur du site Primesenergie.fr, le tout grâce au système des CEE. » Un dispositif mis en place depuis huit ans, et qui oblige les fournisseurs d'énergie (EDF, GDF Suez, etc.), sous peine d'amendes, à inciter leurs clients à réaliser des économies d'énergie, lesquelles sont quantifiables en CEE.

 

Chauffage dans le Nord, isolation dans le Sud

 

Le site Primesenergie.fr fait le lien entre ces fournisseurs, qui ont besoin de racheter des certificats d'économie d'énergie, et les particuliers, ce qui lui a permis d'analyser 50 000 demandes de travaux de rénovation énergétique qui lui ont été adressées l'an dernier. Le constat ? A travaux équivalents, une grande disparité régionale est relevée dans le montant des primes énergie reversées. « En toute logique, les régions de la partie nord du pays privilégient le chauffage, détaille Nicolas Moulin, quand celles du sud vont plutôt s'orienter vers l'isolation de combles ou de toitures, avec quelques régions qui privilégient la pose de fenêtres isolées, comme le Limousin ou la Basse-Normandie. » Une volonté du gouvernement, selon l'expert. Et ce afin de favoriser les types de travaux en fonction des besoins liés au climat. Versée pour l'installation d'une chaudière, cette prime sera donc plus importante à Lille qu'à Marseille, tandis que l'installation d'un chauffe-eau solaire donnera lieu à une prime plus grande à Nice qu'à Brest.

Globalement, ces primes énergie permettent de financer 20 % des investissements de rénovation énergétiques des particuliers et jusqu'à 70 % pour les entreprises. Ainsi, une chaudière à condensation coûte environ 4 000 €. Un particulier obtiendra là-dessus 1 000 € de crédit d'impôt et 500 € de prime énergie. Il lui restera donc à payer 2 500 €, qu'il pourra financer par un écoprêt, un écoPTZ (écoprêt à taux zéro) ou par des subventions de l'Agence nationale de l'habitat (Anah). L'Ademe* fournit toutes les informations sur les aides nationales et régionales.

 

 


Publié dans Habitat

Partager cet article

Un agriculteur anglais s’est construit une « maison verte » pour 180 euros (Vidéo)

Publié le par Notre Terre

Un article magnifique qui fait suite à celui sur la construction d’une maison en terre, un complément idéal avec cette maison qui au final n’a couté que 180 euros pour sa construction! Bien sur, pour beaucoup, cela ne sera pas du tout une solution, mais cela ouvre des pistes quand à un avenir potentiel si certains souhaitent quitter le système par exemple…

 

Maison-01.jpg


Un ingénieux agriculteur britannique a construit une maison verte pour seulement 180 € pour démontrer qu’il est possible de posséder une maison sans aller à la banque et en ayant aucune dette hypothécaire pour le reste de sa vie.

Selon le journal «Metro» , Michael Buck un ancien professeur de 59 ans, a construit une cabane sur ​​son terrain, situé dans un endroit agréable et boisé près d’Oxford, au Royaume-Uni.Michael Buck a expliqué qu’il a construit la petite maison de ses propres mains en huit mois, sans l’aide d’aucun outil. Il a également expliqué qu’il a monté les murs en utilisant un mélange de sable, d’argile, de paille et de bouse de vache. Le tout fixé à la structure de toit en bois et recouvert de paille.
 

Michael a également eu des problèmes avec le revêtement de sol, utilisant des tables récupérées dans une vieille maison abandonnée. Également utilisé, le pare-brise d’un vieux camion pour fermer les fenêtres de cette petite maison atypique.

 

Maison-03.jpg


Le chalet dispose d’une cuisine insolite, d’une salle à manger et d’un lit qui est dans une mezzanine. Le logement ne dispose pas de l’électricité mais un poêle à bois fournit de la chaleur, alors que l’eau est fournie par un pipeline à partir d’une source naturelle située à proximité. En outre, une petite fosse près de l’entrée sert de réfrigérateur.«Une maison ne devrait pas coûter une somme plus rondelette que le terrain nécessaire à la construction de la-dite maison » explique Buck qui a loué son travail à un autre agriculteur pour un demi-litre de lait frais dit.

 

Maison-02.jpg


«Je voulais contester les prêts hypothécaires, et démontrer que les gens n’ont pas besoin de travailler toute leur vie pour rembourser un prêt. Pas besoin de payer beaucoup d’argent non plus pour une maison, tout ce dont vous avez besoin, c’est une méthode pour sa construction, » l’agriculteur ingénieux .

Il conclu par: « Nous avions prévu initialement de construire en investissant un minimum de ressources, mais j’ai mal calculé la quantité de paille et j’ai dû en acheter plus, voilà pourquoi la maison m’a coûté 150 livres.».

 

 

 

Publié dans Habitat

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>