nature

Un militaire à l’assaut du suremballage lance une pétition sur Facebook

Publié le par Gerome

Frédéric Crépin, militaire de Montauban est parti en guerre contre le suremballage. En début d’année, il a décidé de lancer une pétition internationale via le site communautaire Facebook. Le but du caporal chef est de réunir 1 million de signatures et de soumettre un projet de loi à la Commission européenne pour pousser les fabricants à réduire la taille des cartons et des plastiques des produits.

 

SUREMBALLAGE_02.jpg


    *  « Le suremballage est un problème dans l’air du temps »


 « Le problème du suremballage me semblait dans l’air du temps et susceptible d’être formulé dans un texte acceptable par la Commission européenne », a expliqué Frédéric Crépin (Terra Eco). Coïncidence ou non, le caporal chef pourra enfin mettre  son idée à exécution. En regardant tout simplement la télé, Frédéric a appris que toute pétition signée par 1 million de personnes devra être examinée par la Commission européenne.

 
    * La pétition tant attendu arrive enfin


Ni une, ni deux  et 24h après,  Frédéric Crépin est parti à l’assaut de son ordinateur en créant tout d’abord un groupe facebook. Une semaine plus tard, le groupe compte déjà 400 personnes. L’information semble se relayer petit à petit : « Le 8ème jour, (…), j’ai demandé aux 400 personnes de relayer l’invitation auprès de leurs propres contacts Facebook »  (Terra Eco). Un mois et demi après et 100 000 adeptes, un juriste offre ses services pour rédiger la pétition tant attendue.


    * Une démarche qui peut servir d’exemple


Le 12 mai dernier, la pétition du caporal chef a enfin été mise en ligne sur Facebook.  Avec déjà 10 000 signatures, Fréderic crépin reste confiant et réfléchit déjà à une nouvelle parade.  Il compte envoyer en plusieurs langues des communiqués de presse aux médias ; et lancera peut-être une autre pétition pour raviver l’attention. « C’est important de le faire, comme c’est important d’aller voter. On a  la possibilité de faire cette démarche citoyenne, autant l’utiliser ». Dans le cas ou la démarche échouerait : «  elle pourra au moins servir d’exemple » (Terra Eco).

 

    * En guerre contre le suremballage


Selon Pierre-François Morin, avocat spécialisé sur les questions d’environnement, «  Pour présenter un projet devant la Commission, il faut faire valoir l’absence de législation ou la violation du droit communautaire sur cette matière » (Terra Eco). De son côté, le directeur du Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid) a approuvé : « Il y a bien des conventions tripartites entre les producteurs, les distributeurs et Eco-emballages mais pas de règlement contraignant » (Terra Eco).

 

POUR SIGNER LA PETITION CLIQUEZ CI :

http://www.over-packaging.eu/

 


Publié dans Nature

Partager cet article

Six dangers mortels pour la civilisation

Publié le par Gerome

Matthew Stein, auteur du livre When Technology Fails (Quand la technologie échoue), décrit la «parfaite tempête» qu'affronte notre civilisation. La conjonction de six évènements majeurs qui chacun séparément peuvent mettre à bas notre mode de vie. «Si nous ne sommes pas capables de calmer cette tempête, elle va détruire, sans aucun doute, la vie sur terre telle que nous la connaissons» écrit-il dans le Huffington Post.

Matthew Stein ajoute que «la définition de la démence est de faire la même chose encore et encore en espérant un résultat différent. Si nous continuons à nous comporter comme nous l'avons fait au cours du siècle dernier, les six tendances vont continuer à faire décliner et s'effondrer les systèmes de la nature qui forment les fondations de notre civilisation et le sang de l'économie mondiale».

Voilà les six dangers mortels pour la civilisation humaine selon Matthew Stein:

1. Le changement climatique: avec un degré de certitude de 90%, les plus grands scientifiques mondiaux estiment que le climat de la terre est en train de changer à un rythme qui s'accélère et que ces changements ont une origine humaine.

090924164450.jpgtsunami.GIF



2. La fin du pétrole: l'économie mondiale et notre culture sont construites en grande partie sur la dépendance envers un pétrole bon marché. Depuis les voitures que nous conduisons, les avions dans lesquels nous volons, les immeubles où nous habitons, la nourriture que nous mangeons et les vêtements que nous portons, tout cela est transporté avec du pétrole, fabriqué à partir du pétrole ou avec des machines utilisant du pétrole. La production de pétrole a sans doute atteint son maximum, «peak oil», en 2005-2006 et baisse depuis. Pendant des années, les gouvernements ont rejeté les théories du «peak oil». Mais en avril, l'armée américaine a publié un rapport affirmant que «d'ici 2012 la capacité de production excédentaire de pétrole dans le monde aura entièrement disparue et à partir de 2015, les besoins non satisfaits pourraient atteindre 10 millions de barils par jour».

3. L'effondrement de la vie dans les océans. Ce n'est pas pour rien si 11 des 15 plus grandes zones de pêche au monde sont en train de disparaître. Le plancton, la base de la chaîne alimentaire dans les océans, disparaît.

4. La déforestation. Plus de 50% des forêts dans le monde ont disparu. La déforestation est responsable de 25% des émissions de gaz à effet de serre supplémentaires presque le double des émissions provenant des transports et de l'industrie (14% chacun). Les forêts sont une composante essentielle du système climatique et de la préservation et de l'entretien des nappes phréatiques.

deforestation-liee-au-soja-et-a-l-huile-de-palme.jpg



5. La crise alimentaire mondiale. Les sols, le climat et l'eau. Pour la première fois depuis que la révolution agricole a commencé,  le monde produit moins de nourriture chaque année en dépit de l'augmentation de la population.

6. La surpopulation. C'est un problème que peu acceptent de regarder en face. Au cours des dix dernières années, la population de la planète s'est accrue de plus de personnes que toutes celles ayant existé entre la naissance de Jésus Christ et celle d'Abraham Lincoln. En l'an 1 000, la population mondiale était d'environ 500 millions d'habitants. Environ 800 ans plus tard, elle a atteint un milliard. Il lui a fallu 130 ans pour atteindre 2 milliards en 1930. Elle sera de 7 milliards en 2012. Nous n'avons pas d'avenir si la population continue à augmenter à ce rythme là.

 

mother3.jpg

 


Publié dans Nature

Partager cet article

Le mystère de la disparition des abeilles

Publié le par Gerome

Enquête sur un désastre écologique


Mardi 18 mai à 20.35


Sortie DVD chez ARTE Editions le 20 mai 2010

dans la collection « Grandes enquêtes»

www.arte.tv/abeilles

Après Le monde selon Monsanto,

Déchets : le cauchemar du nucléaire

et Mâles en péril,

la nouvelle enquête d’ARTE : Le mystère de la disparition des abeilles

 


Publié dans Nature

Partager cet article

Baleines - permis de tuer‏

Publié le par Gerome

La Commission Baleinière Internationale vient de dévoiler un projet de légalisation de la chasse commerciale à la baleine pour la première fois depuis 24 ans.

Les pays membres vont à présent décider de soutenir ou de rejeter ce texte -- et sont attentifs à la réaction de l'opinion publique. Le Ministre des affaires étrangères néo-zélandais a déjà déclaré que certaines clauses -- incluant un
quota légal pour la prise de baleines d'aileron, une espèce menacée -- étaient "inacceptables, provocatrices et choquantes". Mais d'autres pays clés semblent prêts à soutenir le texte. Ils doivent entendre nos voix maintenant.

 

2514757.jpg

Avaaz a lancé une pétition urgente pour montrer à nos dirigeants que les citoyens demandent la protection des baleines, et non la chasse meurtrière à des fins commerciales. Déjà plus de 400 000 personnes ont signé la pétition. Celle-ci est envoyée aux délégués de la Commission baleinière internationale chaque fois que nous atteignons 100 000 signatures supplémentaires -- signez ici et faites suivre ce message :

http://www.avaaz.org/fr/whales_under_threat/?vl


Un consensus international fort a permis de s'opposer à la chasse à la baleine pendant des décennies -- mais cela n'a pas empêché le Japon, la Norvège et l'Islande de continuer à chasser les baleines, d'ignorer le moratoire international et d'utiliser une lacune dans cet accord en prétendant que leurs expéditions entraient dans le cadre de la "recherche scientifique". Aujourd'hui
ils pourraient être récompensés par un projet de "compromis" qui rendrait légal leur activité de chasse commerciale à la baleine.

Pire encore, un certain nombre de pays suivent attentivement ce processus -- avec en arrière-plan l'idée de lancer leurs propres programmes de pêche à la baleine si le projet en discussion est accepté. En effet si le Japon, la Norvège et l'Islande peuvent chasser et vendre les baleines, d'autres risquent de demander "pourquoi pas nous?"

Il est temps de sauver les baleines -- une fois encore.
Cliquez ci-dessous et faites suivre le message pour s'opposer à la levée du moratoire sur la chasse commerciale à la baleine:

http://www.avaaz.org/fr/whales_under_threat/?vl


Il y a 40 ans, les baleines étaient proches de l'extinction. Mais grâce à une grande mobilisation internationale,
le monde a décidé d'interdire la pêche à la baleine en 1986. Ce moratoire est une des grandes victoires du mouvement de défense de l'environnement.

Aujourd'hui, les baleines font face à de nombreuses menaces: pas seulement les harpons des chasseurs, mais aussi le changement climatique, la destruction des écosystèmes en raison de la surpêche et de la pollution, ainsi que les filets prévus pour capturer d'autres poissons. Une nouvelle vague de chasse commerciale à la baleine pourrait décimer ces créatures douées d'une grande intelligence et d'une vie sociale proche de l'humanité. Nous ne pouvons pas prendre le risque d'un tel recul.


Avec espoir,


Ben, Ricken, Paula, Iain, David, Luis, et toute l'équipe d'Avaaz

 

 


Publié dans Nature

Partager cet article

Le moteur Pantone (suite) : TF1 et France 2 en parlent!

Publié le par Gerome

Publié dans Nature

Partager cet article