ogm j'en veux pas!

OGM : les pommes de terre BASF interdites en Allemagne

Publié le par Gerome

Si le pays est l'un des seuls États européens à autoriser la culture de la pomme de terre génétiquement modifiée Amflora développée par BASF, il vient d'infliger une sanction au groupe agroalimentaire.

 

pomme-de-terre-ogm_940x705.jpg

 

Suite à la découverte de plants d'une variété de pommes de terre développée par BASF mais non homologuée dans un champ suédois, les autorités régionales du Mecklenburg-Vorpommern, dans le nord de l'Allemagne, ont décidé d'interdire l'utilisation des pommes de terre génétiquement modifiées conçues par le groupe allemand.BASF a inauguré le 31 août dernier à Zepkow son premier champ allemand consacré à la culture de la pomme de terre Amflora, destinée à la production d'amidon pour l'industrie et non à l'alimentation. L'Allemagne, la Suède et la République tchèque sont les trois seuls pays à avoir autorisé la culture de cette pomme de terre.

 

Des révélations de l'association écologiste Greenpeace, faisant état de la découverte de plants de pommes de terre OGM Amadea dans un champ de Suède destiné à la culture de l'Amflora, ont récemment poussé l'Allemagne à revoir sa position. Développée par BASF pour l'industrie, l'Amadea n'a en effet pas été autorisée par la Commission européenne, qui a dû rappeler le groupe à l'ordre. "Manifestement, une bourde a été commise (...) Donc la Commission va demander à l'entreprise concernée de venir à Bruxelles pour expliquer la situation" a indiqué un porte-parole.

 


Publié dans OGM j'en veux pas!

Partager cet article

MOBILISATION URGENTE CONTRE LES OGM

Publié le par Gerome



    *MOBILISATION URGENTE *
   
    Il manque 140 000 signatures sur 1 million pour pouvoir déposer une demande auprès de la commission européenne.
 


    La Commission Européenne vient d'autoriser l'entrée et la culture d'OGM en Europe, contre le souhait des citoyens, et contre l'avis de plusieurs Etats Membres.!!!!!
    
    La gouvernance européenne nous permet de déposer une demande officielle auprès de la Commission, pour peu qu'elle soit soutenue par un minimum de *1 million* de citoyens européens. Aujourd'hui, et après 1 mois d'action, Greenpeace et Avaaz ont réussi à rassembler près de 860.000 signatures.
    
    Voici le lien vers la pétition : ça vous prendra 30 secondes, nous laissera peut-être une chance d'obtenir un moratoire au niveau européen, et d'éviter l'entrée massive en Europe de cultures invasives (elles menacent la biodiversité), potentiellement nocives pour notre santé (de nombreux avis médicaux mettent en garde contre les conséquences de la consommation d'OGM), potentiellement dangereuses pour l'indépendance économique des agriculteurs (les semences sont chères car brevetées, doivent être rachetées chaque année, et demandent l'utilisation de produits spéciaux disponibles uniquement chez les semenciers), et polluantes (ces cultures nécessitent l'utilisation d'énormément de produits chimiques).
    
    https://secure.avaaz.org/fr/eu_health_and_biodiversity

 

 

Publié dans OGM j'en veux pas!

Partager cet article

Moratoire OGM - on est sur la bonne voie!‏

Publié le par Gerome

Incroyable – Presque 900 000 d'entre nous ont signé la pétition sur les OGM! L'Union Européenne nous demande plus d'informations pour que nos signatures comptent, merci de cliquer pour mettre à jour votre signature, puis faites passer le message pour atteindre 1 million!


La Commission Européenne vient d'autoriser la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l'Union Européenne pour la première fois depuis 12 ans!

Cédant au lobby pro-OGM, la commission a ignoré l'avis de 60% des Européens qui estiment que nous devons d'abord établir les faits avant de cultiver des plantes qui pourraient menacer notre santé et notre environnement.

Une nouvelle initiative permet à 1 million de citoyens européens de présenter officiellement des propositions de loi à la Commission Européenne. Rassemblons un million de voix pour demander un moratoire sur les plantes OGM jusqu'à ce que la recherche soit menée à terme. Cet appel sera remis au Président de la Commission Européenne Barroso. Signez la pétition et faites suivre ce message à vos amis et vos proches:

http://www.avaaz.org/fr/eu_gmo/?vl


Les associations de défense des consommateurs, de l'environnement, de la santé publique et les syndicats paysans se mobilisent depuis longtemps contre l'emprise exercée par les multinationales productrices d'OGM sur l'agriculture européenne. Les préoccupations liées à la culture de plantes génétiquement modifiées incluent: la contamination des cultures biologiques et du reste de l'environnement; l'impact sur le climat en raison d'un besoin excessif en pesticides; la destruction de la biodiversité et de l'agriculture locale; et enfin les effets des plantes OGM sur la santé.


Certains Etats membres de l'Union ont fait part de leur vive opposition à la décision prise il y a quelques jours et qui autorise la culture de la pomme de terre produite par BASF et de variétés de maïs Monsanto. L'Italie et l'Autriche s'y opposent et la France a demandé la poursuite de la recherche scientifique.

Il n'y a toujours pas de consensus quant aux effets des OGM sur le long terme. Et c'est l'industrie des OGM, faisant passer le profit avant la santé publique, qui finance la recherche scientifique et influence le cadre réglementaire. C'est pour cela que les citoyens européens réclament l'indépendance de la recherche et davantage de tests et de précautions avant que ces plantes ne soient dispersées dans la nature.

Aujourd'hui, "l'Initiative Citoyenne Européenne" donne à 1 million de citoyens européens la possibilité de soumettre à la Commission Européenne des propositions de loi et nous offre une chance unique de contrer l'influence des lobbyistes.


Faisons entendre 1 million de voix pour obtenir un moratoire sur l'introduction de plantes génétiquement modifiées en Europe et mettre en place un organisme éthique et scientifique indépendant chargé de mener à bien la recherche et la régulation des OGM. Signez la pétition maintenant et diffusez largement l'appel:

http://www.avaaz.org/fr/eu_gmo/?vl


Avec détermination,

Alice, Benjamin, Ricken, Raluca, Luis, Graziela et toute l'équipe d'Avaaz.

Plus d'information:

Dernier sondage Eurobaromètre 2008 'Attitudes des citoyens européens vis-à-vis de l'environnement', page 67:
http://bit.ly/babOiV


L'innocuité de la pomme de terre transgénique mise en cause, Le Monde :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/03/03/l-innocuite-de-la-pomme-de-terre-transgenique-mise-en-cause_1313674_3244.html


Retour sur l'autorisation de la pomme de terre Amflora, Inf'OGM:
http://www.infogm.org/spip.php?article4372


OGM et pesticides - un bilan désastreux, Greenpeace:
http://www.greenpeace.org/luxembourg/press/releases/duo-infernal-ogm-pesticide


Résumé du Rapport d'Évaluation internationale des connaissances, des sciences et des technologies agricoles pour le développement (IAASTD), incluant des préoccupations sur l'usage des OGM:
http://bit.ly/8WZb7F

 

 

Publié dans OGM j'en veux pas!

Partager cet article

La multinationale Monsanto revendique de la viande comme invention

Publié le par Gerome


Si demain les animaux  engraissés par les OGM de Monsanto deviennent propriété de Monsanto, en sera-t-il de même pour les êtres humains qui consommeront de la viande Monsanto ?

monsanto31.jpg

 

Les semencières multinationales poursuivent obstinément une stratégie visant à gagner la mainmise sur les ressources de base permettant la production d'aliments. Une étude récente
<http://www.no-patents-on-seeds.org/index.php?option=com_content&task=view&id=94&Itemid=28>
montre que ces entreprises s'intéressent de plus en plus non seulement à breveter les plantes modifiées génétiquement mais aussi les obtentions végétales produites à l'aide de procédés conventionnels. Les demandes de brevet dans ce secteur ont explosé pour doubler de 2007 à 2009. Les groupes Monsanto, Syngenta et Dupont sont à la tête des demandeurs. En outre, les multinationales étendent leurs revendications à toute la filière de la production alimentaire, depuis le fourrage en passant par les animaux de rente jusqu'aux produits alimentaires tels la viande.


Dans un cas de demande de brevet toujours en suspens Monsanto revendique même des droits de propriété sur du jambon et des steaks. En effet la demande de brevet d'invention WO2009097403 revendique des droits sur la viande en provenance de cochons nourris avec des plantes génétiquement modifiées par Monsanto. Un brevet analogue a été déposé par Monsanto pour des poissons produits en aquaculture durant le mois de mars 2010 (WO201027788). Les autorités ont déjà donné leur aval à des brevets sur des aliments de grande portée comme le brevet européen (EP 1356033) accordé en 2009 à Monsanto. Ce brevet englobe toute la chaîne alimentaire depuis la semence en passant par les plantes modifiées génétiquement jusqu'aux produits alimentaires tels que viande ou huile.

François Meienberg de la Déclaration de Berne s'indigne : « Un mécanisme pervers a été lancé, les multinationales essaient de plus en plus d'obtenir la mainmise sur toute la filière de la production alimentaire. Les consommateurs, les paysans, les sélectionneurs et les producteurs d'aliments sont tous pris au même piège. Il s'agit là d'une tentative des plus immorales de détourner les objectifs de la législation sur les brevets. Les entreprises s'efforcent de maximiser leurs profits en déposant des brevets sur des aliments alors que dans le même temps un milliard de personnes souffre de la famine. »

L'expérience des Etats-Unis montre que les brevets sur les semences entraînent une concentration du marché et une hausse importante du prix des semences, ainsi qu'une réduction du choix de semences disponibles et une dépendance accrue des agriculteurs de l'agro-industrie. Les sélectionneurs n'ont plus librement accès au matériel pour de futurs croisements avec les conséquences négatives pour l'innovation que cela implique. Les premières oppositions commencent à se manifester : le Ministère de la Justice et les procureurs généraux dans divers Etats aux Etats-Unis mènent une enquête pour savoir si Monsanto a abusé de sa puissance économique pour évincer des concurrents du marché et augmenter le prix des semences.


La coalition « Pas de brevets sur les semences » tire la sonnette d'alarme : La concentration des marchés risque encore d'augmenter si le haro n'est pas mis sur les violations de la législation sur les brevets. Plus de 200 associations dans le monde entier soutiennent la coalition. Ces organisations exigent que la politique et la pratique des offices de brevets changent de façon radicale. Elles demandent aux gouvernements de réviser leur législation nationale sur les brevets de façon à exclure le brevetage de semences, d'animaux et de parties de ces organismes.

Nous vous proposons de nous associer par cette cyber @ction à  La coalition « Pas de brevets sur les semences »

Alain Uguen
Association Cyber @cteurs

 


Publié dans OGM j'en veux pas!

Partager cet article

POUR STOPPER LES OGM, LA DÉSOBÉISSANCE EUROPÉENNE

Publié le par Gerome

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).
 
Le 6 avril 2010.


Dès sa réélection, le Président de la Commission européenne, M. Barroso, avait dévoilé son ambition de relancer le développement des Organismes génétiquement modifiés (OGM) en Europe. La mise en œuvre n'a pas tardé : le 2 mars 2010, la pomme de terre transgénique Amflora commercialisée par l’entreprise allemande BASF était autorisée à la culture. Cette date marque un tournant dans les politiques communautaires sur les biotechnologies pour deux raisons. D'une part, il s'agit de la première autorisation accordée à la culture d'une variété de plante transgénique depuis le maïs Monsanto MON 810 en 1998. Un moratoire de fait vient donc d'être levé après douze ans. D'autre part, la décision sur la pomme de terre concerne cette fois une entreprise européenne et non plus américaine. L'argument de la compétitivité internationale pourra jouer à plein pour justifier cette manœuvre pro-OGM.
 
Mais il y a encore plus grave. Si le contexte politique le permet, la Commission pourrait réviser la procédure d'autorisation des OGM en court-circuitant les États et en se basant seulement sur les avis pseudo-scientifiques de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA). Ceci constituerait un nouveau déni de démocratie dans une Union européenne où les peuples refusent très majoritairement les produits transgéniques.


ogm-umposture-actionnes-par-monsanto.1207138919.jpg 
(…)
 
Pour lire la suite ou imprimer, cliquez ici : http://www.m-pep.org/spip.php?article1663
 
Dans l'immédiat, le M'PEP appelle à signer deux textes concernant les OGM en Europe :
 

  • la pétition lancée par Inf'OGM, intitulée « Le gouvernement français doit réclamer à la Commission européenne une réévaluation des OGM ! » :
    http://www.infogm.org/

 

Publié dans OGM j'en veux pas!

Partager cet article

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 > >>