Top 10 des causes de décès dans le monde selon l’OMS

Publié le par Notre Terre

L’Organisation mondiale de la santé a publié la liste noire des maladies les plus mortelles dans le monde en 2011. Ce bilan permet de dresser l’état de santé de la planète et d’observer l’influence de la modernité sur son évolution.

On ne meurt plus aujourd’hui pour les mêmes raisons qu’autrefois. En effet, l’amélioration des connaissances médicales et le changement des habitudes de vie ont considérablement bouleversé les principales causes de décès depuis le début du XXe siècle. Afin de connaître l’évolution de la mortalité de cette dernière décennie, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de publier la liste des principales maladies ayant conduit à la mort de presque 55 millions de personnes en 2011.

 

Les maladies non transmissibles sont les plus pernicieuses, puisqu’elles sont responsablesdes deux tiers des décès dans le monde cette année-là. Parmi elles, les pathologies cardiovasculaires (cardiopathies ischémiques et accidents vasculaires cérébraux) sont arrivées en tête, faisant environ 13,2 millions de victimes.

 

top-10-cause-deces.JPG

 

 Dans les pays à haut niveau de revenu, les personnes âgées d’au moins 70 ans sont les plus frappées par l’ensemble de ces maladies (7 décès sur 10). Ces personnes meurent principalement de maladies chroniques, telles que les problèmes cardiovasculaires, les cancers ou le diabète.

 

En revanche le tableau est très différent dans les pays pauvres. En effet, 40 % des décès concernent des enfants de moins de 10 ans, et seulement 20 % des individus de plus de 70 ans. Les principales causes de mortalité sont les maladies infectieuses comme les maladies diarrhéiques, les infections respiratoires, le Sida, le paludisme et la tuberculose. Les complications lors l’accouchement et la prématurité représentent également un risque majeur pour la santé dans cette partie du monde.

Entre 2010 et 2011, la situation n’a pas énormément évolué. Les six maladies le plus mortelles de 2011 sont les cardiopathies ischémiques, les accidents vasculaires cérébraux, les infections respiratoires, les maladies pulmonaires chroniques, les maladies diarrhéiques et le Sida. Latuberculose et les complications lors de l’accouchement ne font plus partie du top 10, mais elles restent pourtant très meurtrières et ne doivent pas être oubliées. Les accidents de la route s’insèrent quant à eux dans le peloton de tête, en remontant d’une place par rapport à 2010 pour atteindre la 9e position.

 

 

 

Publié dans Nutrition & Santé

Commenter cet article