Monsieur Pinault, auriez-vous 100 autres millions d’Euros à donner pour la Nature ?

Publié le par Notre Terre

forêt-en-feu

               

notredame-de-paris-en-feu

              Quel drame d’avoir vu les flammes dévorer la cathédrale de Notre Dame de Paris. Le monde entier, le souffle coupé, assistait démuni à la destruction de ce bijou architectural du 14ème siècle classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le monde entier était uni, il me semblait voir là la même union sacrée que lors des attentats de Charlie Hebdo ou du Bataclan. Tout le monde ou presque semblait touché profondément par cet événement majeur qui fit ressortir une grande cohésion, une grande solidarité.

                Dans la tristesse générale, les chaînes de télévision et les réseaux sociaux semblaient saturés par cette information dramatique dont la redondance des images frisaient avec l’insulte ou le sensationnalisme ; et dans ce tumulte, Monsieur Pinault, on vous a découvert une grande générosité qui vous honore et dont les générations futures se souviendront. Ce don de cent millions d’Euros pour la reconstruction de la Cathédrale de Notre Dame de Paris liera à jamais votre nom et celui de vos descendants à ce monument qui fait la grandeur de la capitale.

                Une Cathédrale s’embrase et c’est le monde qui pleure, une Cathédrale s’embrase et les milliardaires sortent le carnet de chèques.

                La planète s’embrase elle aussi, les forêts brûlent et disparaissent, les espèces vivantes s’éteignent comme des lumières dans le ciel qu’on éteint, laissant entrevoir bientôt un ciel noir et sans vie. Le monde s’embrase et se réchauffe comme si Satan lui-même avait vidé les chaudrons de l’enfer sur la Terre et je ne vois pas autant d’élans de générosité, je n’entends pas parler de milliardaires philanthropes qui auraient donné une partie de leur fortune dans des projets écologiques d’envergure. Si chaque milliardaire donnait 100 millions d’Euros pour la protection des espaces naturels, la recherche dans des technologies écologiques innovantes, dans des constructions de centrales solaires, nous serions peut-être déjà sauvés.

                De grandes richesses donnent de grandes responsabilités. J’aimerais voir et sentir la même émotion générale lorsqu’on voit la forêt amazonienne, véritable trésor pour la Terre et l’humanité partir en fumée, ou bien lorsqu’on voit la nature sacrifiée sur l’autel de l’urbanisation. S'il vous plait, que vos regards se tournent maintenant sur la véritable urgence : elle est climatique et si nous ne faisons rien, c’est l’humanité qui disparaitra et la Cathédrale de Notre Dame de Paris avec, et tous ces millions pour la reconstruire n'auront servis à rien.

                Monsieur Pinault, auriez-vous encore 100 autres millions à donner pour la planète ? Messieurs et Mesdames les milliardaires, auriez-vous 100 millions d’Euros à donner pour protéger la Nature et replanter toutes ces forêts qui ont été rasées ?

Jérôme Garnier

Embrasement : histoire de la fin programmée d'une ère

Publié dans Divers (Hors sujet), Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article