Les rubriques

LES RUBRIQUES DE NOTRE TERRE :
  


   Hautes-Alpes     Nature            Les bonnes nouvelles                        Divers

   Biocarburants : l'erreur            Nutrition & Santé                            OGM j'en veux pas!

   Le solaire c'est l'avenir            Education à l'environnement             Les Citations

   Habitat                                    Pollution            

Par Gerome - Voir les 0 commentaires
Vendredi 5 novembre 2010 5 05 /11 /Nov /2010 11:37
- Publié dans : Hautes-Alpes - Ecrire un commentaire

maison.jpg

 

Le principe est original, voire unique en France, selon le maire (Verts) de Puy-Saint-André, Pierre Leroy.

Une Sem (société d’économie mixte) réunira prochainement la commune de ce village proche de Briançon et une partie de ses habitants. Les familles concernées deviendront donc des actionnaires de cette Sem dont le capital social de départ est de 102 000 euros..

Trente-et-une familles ont choisi de franchir le pas en se portant acquéreur d’actions d’un coût unitaire de 300 euros.

« La hauteur des parts est basse pour que le maximum de personnes puisse participer, note Pierre Leroy. C’était l’objectif. Sur les 500 habitants que compte la commune de Puy-Saint-André, 31 familles, c’est plus que positif. On ne s’attendait pas à ce qu’il y ait autant de personnes intéressées. »


D'ici un an et demi, la commune espère produire toute l'énergie qu'elle consomme

Cette coopérative servira à produire de l’énergie renouvelable. « Il y a actuellement une douzaine de demandes de travaux en cours, émanant de particuliers, pour du photovoltaïque, indique le maire. Cela démontre l’intérêt pour ce genre d’initiative. »

La Sem Seve (soleil, eau, vent, énergie) devrait être close dès le mois de novembre. « Il ne reste plus qu’à régler les derniers détails », estime Pierre Leroy.

51 % du capital seront détenus par la commune. Deux partenaires feront également partie de cette nouvelle structure : EDSB (la Sem qui distribue l’électricité à Briançon) et Solira Investissement.


« Nous allons faire un appel à capital. Les actionnaires auront la possibilité d’investir ce qu’ils souhaitent. Toutes les communes de la communauté de communes du Briançonnais pourront également entrer dans la Sem », précise le maire de Puy-Saint-André.

L’objectif de la commune, d’ici un an et demi, est de produire l’énergie qu’elle consomme, par l’intermédiaire de cette Sem, « et pourquoi pas, à terme, de produire ce que les habitants consomment ».

 


Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés