Victoire pour les Indiens : un projet pétrolier est gelé

Publié le par Gerome

La Cour interaméricaine des droits de l’homme a statué en faveur des Indiens kichwa d’Equateur dans une affaire contre un projet pétrolier controversé qui a déjà détruit une partie de leurs terres.

jose-gualinga-sarayaku.jpg

 

L’opposition entre les Sarayaku et l’Equateur est née après que la compagnie pétrolière d’État PetroEcuador eut signé un accord avec un consortium d’entreprises étrangères pour autoriser la prospection pétrolière dans le sud de l’Amazonie équatorienne.

Bien que ces terres appartiennent aux Kichwa, ils n’ont pas été consultés avant les activités d’exploration, lesquelles ont laissé sous terre des centaines d’explosifs non explosés et détruit les forêts et les cours d’eau utilisés par les Indiens.

Mercredi dernier, le tribunal a ordonné au gouvernement de payer des dommages et intérêts aux Kichwa et de débarrasser la région de tous les explosifs.

L’Equateur a ratifié la Convention 169 de l’OIT en 1998. En ratifiant cette Convention les Etats s’engagent à consulter les peuples autochtones concernés avant tout projet qui pourrait les affecter ou affecter leurs terres.

Humberto Cholango, leader de la CONAIE , la Confédération des nationalités indigènes d’Équateur, a déclaré : ’C’est une victoire pour tous les peuples et toutes les nations d’Equateur et d’Amérique latine … nous continuerons à défendre les droits des peuples autochtones face à la menace des compagnies pétrolières et minières qui privilégient les intérêts financiers au détriment des droits de l’homme et de l’environnement’.

 

 


Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Danielle 04/08/2012 15:49


Merci pour cette bonne nouvelle qui fait du bien :)


Si seulement tous les peuples opprimés se levaient tous ensemble comme un seul "homme". Les voir exploser ce système de m.... que tout le monde sait fait uniquement pour quelques-uns...


Bref, comme a, un jou dit, un Grand homme... "I have a dream"... Il serait grand tant que d'autres fassent ce genre de rêve.