Le site d'enchères E-Bay ne vend plus d'ivoire

Publié le par Gerome

.......................................Il était temps! Les prises de décision en faveur de l'environnement commencent à faire tâche d'huile un peu partout.

Afin de lutter contre le commerce illicite d'espèces menacées, la direction d'E-Bay a décidé de ne plus vendre d'ivoire à partir du 1er janvier 2009. Alors, est-ce une prise de conscience ou bien un revirement publicitaire face aux acheteurs et aux institutions? Non c'est une réponse sous la pression des défenseurs des animaux! Merci à eux.
eBay est responsable d'au moins deux-tiers du commerce illicite d'espèces menacées sur internet selon un rapport du Fonds international pour la protection des animaux (Ifaw).

Cependant, un des avocats d'eBay, Jack Christin, a précisé que le groupe autoriserait le commerce de "quelques antiquités (d'avant 1900) comprenant une faible quantité d'ivoire, comme une table avec incrustations d'ivoire ou un piano ancien avec des touches en ivoire".
En revanche, a-t-il relevé, les ventes "d'objets qui comprennent une quantité importante d'ivoire, quelle que soit leur ancienneté, comme des pièces de jeu d'échec ou des bijoux en ivoire ne sont plus autorisées".



L'ivoire d'éléphant constituait 73% des produits recensés. Les oiseaux exotiques arrivent en deuxième position (près de 20%), selon le rapport, qui souligne que les primates et les gros félins sont aussi victimes de ce commerce.

Une responsable de l'Ifaw, Barbara Cartwright, a salué la décision d'eBay, "une avancée très importante pour la protection des éléphants".

Selon l'Ifaw, plus de 4.000 objets en ivoire ont été découverts pendant l'enquête, la plupart des transactions se déroulant sur le site américain d'eBay. Un internaute a par exemple acheté une paire de défenses d'éléphant pour plus de 21.000 dollars.

Chaque année, plus de 20.000 éléphants sont tués par des braconniers en Afrique et en Asie pour répondre à la demande d'ivoire. Ces animaux sont protégés par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).



Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article