L'énergie hydrolienne

Publié le par Gerome

Un projet intéressant de la société Hydrohelix, une rangée d'hydroliennes pour capter la force des courants de marée dans l'embouchure des fleuves.

Comment le courant peut-il faire de l'électricité ?

Les courants marins représentent une énergie fabuleuse qui contrairement aux vents sont constants et prévisibles. C'est un avantage déterminant par rapport aux autres énergies renouvelables intermittentes. 

Il existe deux grands types de courants : les courants marins situés plus ou moins au large des côtes et les courants de marée (ou de marnage) que l'on rencontre dans l'embouchure des fleuves et près des côtes. 

Pour capter cette énergie, il faut placer des hélices ou des turbines dans l'axe de ces autoroutes de la mer, c'est ce qu'on appelle les hydroliennes (On rencontre aussi les appellations hydrohélienne et aussi éolienne sub-aquatique). 

Cette source d'énergie commence seulement à être étudiée en Angleterre, en Italie, en Norvège et aux États-Unis. En France, EDF a comme projet d'en installer dans le Cotentin et en Bretagne. Une entreprise bretonne développe un projet d'hydrolienne pour capter les courants de marée. Il ne faut pas oublier l'usine marée motrice de la Rance qui depuis 1960 permet aussi de capter l'énergie des courants de marée à partir d'un barrage. Une page est entièrement consacrée à l'énergie marée motrice ainsi qu'à l'énergie de la houle.

Voici ci-contre, une vue d'artiste qui pourrait bien représenter le monde sous-marin en Floride dans quelques décennies.


Dans un futur peu éloigné, des pétroliers et des paquebots partageront la mer avec des champs d'hydroliennes, devenus des paradis pour les poissons.

 

 

   

Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article