Doubler les énergies renouvelables générerait des milliards d’euros d’économies

Publié le par Notre Terre

Doubler les énergies renouvelables générerait des milliards d’euros d’économies

 

 

Au lendemain de la conférence sur le climat de Paris (COP21), l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) avait publié, en janvier, un rapport en forme d’appel à la mobilisation générale. Il établissait qu’à l’échelle de la planète le doublement de la part des filières vertes dans le bouquet énergétique, d’ici à 2030, aurait pour effet une hausse du PIB mondial comprise entre 0,6 % et 1,1 %, soit un gain de croissance de 700 à 1 300 milliards de dollars (de 630 à 1 170 miliards d’euros) par an. Cela, tout en générant plus de 24 millions d’emplois.

 

L’Irena poursuit sur sa lancée, avec un nouveau rapport, Roadmap for a Renewable Energy Future, présenté jeudi 17 mars à Berlin, dans le cadre d’une conférence internationale sur la transition énergétique. Il conclut que porter de 18 % (chiffre de 2014) à 36 % la part des filières alternatives dans la consommation totale d’énergie, à l’horizon 2030, nécessiterait un investissement certes important, estimé à une moyenne annuelle de près de 700 milliards d’euros. Cela entraînerait un renchérissement significatif du coût du système énergétique mondial, de l’ordre de 260 milliards d’euros par an. Mais – et c’est le point essentiel –, cette transformation permettrait de réaliser une économie entre quatre et quinze fois supérieure (entre 1 100 et 3 800 milliards d’euros).

 

« Conscience sociale et environnementale »

 

Comment ? Principalement, avance l’étude, en réduisant très fortement les dépenses liées à la pollution atmosphérique et au changement climatique. Il s’agit à la fois du coût, pour le système sanitaire, de la pollution de l’air due en particulier aux centrales à charbon, et des pertes agricoles causées par le dérèglement climatique associé aux émissions de CO2 du secteur fossile. Autre bénéfice, encore plus capital, la meilleure qualité de l’air résultant de cette transition énergétique sauverait, affirme le rapport, environ 4 millions de vies par an.

 

« Doubler la part des énergies renouvelables est non seulement la voie la plus économique, mais également celle qui procède de la plus grande conscience sociale et environnementale, commente Adnan Amin, directeur général de l’Irena. Elle créerait plus d’emplois, sauverait des millions de vies et ouvrirait le chemin pour limiter la hausse de la température mondiale à deux degrés, conformément à l’accord de Paris. »

 

Pour établir ses projections, l’agence internationale a retenu un panel de quarante pays qui représentent, ensemble, 80 % de la consommation énergétique mondiale. Parmi eux, les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie, le Brésil, le Canada ou l’Australie, et, pour l’Europe, l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la France, l’Italie, la Pologne, le Royaume-Uni et la Suède.

 

Les trajectoires énergétiques prévues par ces Etats pour 2030 sont encore loin de conduire à un doublement de la part des renouvelables, puisque, cumulées, les programmations nationales mènent à un total de 21 %, au lieu des 36 % préconisés par l’Irena. Pour atteindre cet objectif, le taux de développement annuel des énergies renouvelables devrait être multiplié par six à l’échelle du globe, calcule l’agence. Un effort bien sûr différencié selon les pays, en fonction du niveau actuel de ces filières dans chacun d’entre eux, de leur potentiel, ainsi que de leurs capacités respectives, notamment financières.

 

L’Union européenne dans son ensemble, qui s’est fixé une cible de 27 % de renouvelables en 2030, devrait aller bien au-delà. La France, dont la loi de transition énergétique prévoit 32 % d’énergie d’origine renouvelable à cette échéance, devrait, d’après la feuille de route tracée par l’Irena, viser 46 % de renouvelables en 2030.

 

 

Partager cet article

Bonne nouvelle! La Ciotat veut interdire les cirques avec animaux sauvages

Publié le par Notre Terre

Bonne nouvelle! La Ciotat veut interdire les cirques avec animaux sauvages

Le maire de la Ciotat s'apprête à prendre un arrêté pour interdire le passage des cirques avec animaux sauvages. Une atteinte aux lois de la République, pour le président du syndicat du cirque.

 

Après la corrida, le cirque mis en cause? La mairie de la Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, s'apprête à prendre un arrêté pour interdire le passage des cirques avec animaux sauvages dans sa commune. Selon une source proche de la mairie, le maire Les Républicains Patrick Boré invoque une "conviction profonde" que le dressage de ces animaux est en contradiction avec leur bien-être, et le fait qu'il soit soumis à "une obligation de contrôle" de ces bêtes, qu'il ne peut assumer. 

 

La Ciotat contre "les lois de la République"

 

Cette source a précisé que le conseil municipal avait effectivement pris une délibération dans ce sens, "une décision politique" et réfléchie "depuis un an et demi-deux ans". Une hérésie pour le président du syndicat du cirque et des métiers forains Cid'Europe, Didier Girard. Il dénonce ce vendredi un projet d'"arrêté illégal". Dans un courrier, il demande au préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) de "rétablir les lois de la République". Il indique saisir en outre le secrétaire d'Etat au Commerce Martine Pinville et la ministre de la Culture Audrey Azoulay. 

 

Interviewé par France Info, le PDG du cirque Pinder Gilbert Edelstein va jusqu'à qualifier de "petits nazillons" les édiles tentés par de telles mesures. L'an dernier, quand la Belgique avait interdit les cirques avec animaux sauvages, il avait opposésur France Culture la France, "grand pays de liberté, à ce "petit pays". En Europe, la Grèce et l'Autriche ont également interdits les animaux sauvages dans les cirques. 

 

 

Partager cet article

VIDEO : LINKY : pourquoi ce compteur déclenche une telle polémique

Publié le par Notre Terre

Partager cet article

LINKY : le compteur qui vous espionne et qui vous rend malade

Publié le par Notre Terre

LINKY : le compteur qui vous espionne et qui vous rend malade

 

 

Une future bombe sanitaire est en préparation et nous nous préparons à voir arriver des cas massifs de cancers du cerveau :

 

La loi de « transition » énergétique publiée le 18 août 2015 instaure le déploiement de ce nouveau compteur électrique qui émet des radiofréquences et les injecte dans tout le circuit électrique, où elles sont mesurables jusqu’à 2,50 mètres de tous les appareils, y compris les lampes de chevet.

Des pannes à répétition ont été constatées dès l’installation de ce compteur : téléviseurs, ordinateurs, équipements électriques chez des commerçants qui ont dû payer les réparations.

 

Or, ces radiofréquences sont officiellement reconnues comme « potentiellement cancérigènes » depuis le 31 mai 2011, par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS. De plus, le système « Linky » permet à des sociétés privées, les « opérateurs d’effacement », d’éteindre à distance vos  appareils électriques, ballon d’eau chaude et radiateurs électriques, pour faire chuter les « pointes » de consommation. Le distributeur ERDF, filiale à 100 % d’EDF, connaît à chaque instant votre consommation, il sait combien de personnes sont présentes et ce qu’elles font.

 

Des pirates informatiques peuvent en faire autant. Au Canada, où ce type de compteur a déjà été installé dans 9 millions de foyers, toutes les factures ont augmenté, des incendies se sont déclenchés, ainsi que des maladies.

 

Si vous avez des nouveaux nés ou même de jeunes enfants, en raison de la faible épaisseur de leur paroi crânienne, le système linky aura automatiquement des répercussions sur leurs cerveaux.

 

 

Partager cet article